Tous les deux ans, le Fietsberaad sort son rapport FietsDNA, qui reprend les dernières statistiques vélo complétées par un grand sondage auprès de 2.000 Flamands. Verdict : depuis 2018, les déplacements à vélo ont encore progressé (de 15% à 16%). Si l'on y ajoute le 1/3 d'élèves qui ont déserté les transports en commun au profit du vélo à cause du COVID, la Flandre égale désormais le Danemark en termes de part modale.

FietsDNA 2020 - FietsberaadVoici les données principales 2020 concernant la mobilité à vélo en Flandre :

  • 1 Flamand sur 2 fait du vélo hebdomadairement

  • 27% des ménages possèdent un vélo électrique

  • 79% des ménages possèdent un vélo de ville

  • 90% de la population a accès à un vélo

  • chaque ménage possède en moyenne 2,8 vélos

  • 1 famille sur 10 avec enfants possède un vélo-cargo

  • plus de 80% des gens connaissent le concept de rue cyclable

  • 9% des Flamands utilisent une forme de vélo partagé (contre 2% en 2018)

On pourrait donc penser que tout va très bien au nord du pays. Toutefois, malgré des investissements cyclables à la hausse (160 millions € en 2019), des motifs d'insatisfaction sérieux subsistent :

  • 72 personnes sont décédées sur les routes de Flandre à vélo en 2019
  • seulement 44% des pistes cyclables sont conformes aux guides d'aménagements
  • 6 Flamands sur 10 souhaitent davantage de place pour le vélo
  • 88% des arrêts de bus/tram n'ont pas de parking sécurisé

  • 42% des parents jugent les itinéraires domicile/école insécurisés
  • 70% estiment que les pistes existantes sont inadaptées aux speed pedelecs

On le constate donc : plus on se déplace à vélo, plus les attentes sont grandes. En matière de sécurité routière, nos voisins plébiscitent les pistes cyclables séparées pour se sentir davantage protégés. Des pistes cyclables plus larges aussi, car il faut pouvoir se dépasser quand on est nombreux, voire parler avec celui/celle qui nous accompagne. Un point d'attention est également mis sur les feux de circulation, mieux réglés pour les flux cyclistes. Enfin, du stationnement vélo en suffisance, qualitatif et sécurisé.

Baromètre cyclable des communes flamandes

Logo fietsgemeente 2020Nos confrères du Fietsersbond ont de leur côté effectué fin 2019 un grand sondage à l'échelle de la Flandre, et collecté l'avis de 24.000 personnes sur la cyclabilité de leur commune. Le but premier de ce grand baromètre : dresser un bulletin vélo citoyen pour un maximum de communes (ici pour les 167 qui ont reçu au moins 50 évaluations) et dessiner une cartographie de la Flandre cyclable.

Fietsrapporten 2019

D'après ce grand baromètre, 60% des cyclistes sondés trouvent qu'il est agréable de faire du vélo dans leur commune, mais seulement 34% que les revêtements y sont confortables. La moitié déplore aussi que la réfection des routes ne soit pas l'occasion d'améliorer les infrastructures cyclables. Au final, tous critères confondus, le score moyen d'une commune flamande est de 6/10.

Mais ce n'est pas tout : un prix officiel est aussi décerné par la Flandre aux trois communes qui se distinguent le plus dans leur catégorie (en fonction du nombre d'habitants). Cette année, ce sont Courtrai, Deinze et Boechout qui pourront porter le titre envié de Ville/commune cyclable 2020 (fietsgemeente/stad). Une émulation qui reste encore à créer côté francophone.

Luc Goffinet

En savoir plus

15941 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ