La qualité du revêtement cyclable a un impact direct sur le confort de déplacement du cycliste et sur le risque de crevaison, mais joue également un rôle majeur dans sa sécurité. Des études antérieures menées en Hongrie et aux Pays-Bas ont déjà mis en évidence qu’une piste cyclable en mauvais état est une cause directe d’accidents “solitaires” à vélo. Mais la mauvaise qualité du revêtement représente également une cause indirecte d’accidents impliquant d’autres usagers, ainsi que le démontre une récente étude de l’Université de Gand.

Lorsqu’il circule à vélo, le cycliste doit constamment anticiper les mouvements de la circulation et des autres usagers, ce qui requiert une bonne dose de concentration et d’attention. Mais lorsque la piste cyclable est en mauvais état, l’attention du cycliste se porte davantage sur le sol que sur son environnement. Un chercheur de l’Université de Gand s’est attaché à préciser dans quelle mesure la qualité du revêtement affectait le degré d’attention du cycliste : cet impact est bien plus élevé qu’on pourrait le penser.

Des cyclistes ont été invités à emprunter deux pistes cyclables séparées du trafic et de largeur similaire, la première présentant un revêtement en bon état, la seconde un revêtement détérioré. Leurs mouvements oculaires ont été enregistrés durant leur parcours. Le résultat est sans appel: les cyclistes passent en moyenne 63% du temps à regarder au sol lorsqu’ils circulent sur un mauvais revêtement, soit plus du double que lorsqu’ils empruntent une piste cyclable en bon état. C’est autant de temps qu’ils ne consacrent pas à l’observation et à l’analyse de l’environnement et des autres usagers. En cas de danger, ce manque d’anticipation retarde la réaction du cycliste, ce qui augmente donc le risque d’accident.

Exemple de bon et de mauvais revêtement

Cette étude est une preuve supplémentaire de l’importance accrue pour les cyclistes de pouvoir bénéficier d’infrastructures de qualité. L’an dernier, pas moins de 2000 signalements ont été encodés sur Meldpunt Fietspaden, un site internet où les cyclistes peuvent signaler les problèmes liés aux pistes cyclables.

Florine Cuignet

10757 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ