Le vélo en ville, c'est rapide : on ne le répètera jamais assez ! Mais rapide comment ? Un Bullitt dans la ville, alias Baptistine, a fait l'exercice pour vous. Le résultat ? Le Vélopolitain, une carte de Bruxelles reprenant les temps de parcours à vélo entre les principaux points de la capitale. Mais aussi, face à l'enthousiasme suscité par cette première carte régionale, 19 cartes répliquant l'exercice à l'échelon communal !

Sur la toile, elle publie ses réflexions et Daily Obs sous le pseudo Un Bullitt dans la ville. Dans la "vraie vie", Baptistine passe ses journées au guidon de son Bullitt : elle a en effet rejoint il y a deux ans l'équipe de livreurs à vélo de Dioxyde de Gambette.

Il y a quelques semaines, Baptistine poste en ligne une carte de la région bruxelloise répertoriant les temps de parcours à vélo pour rallier une trentaine de lieux emblématiques de la capitale : Atomium, CERIA, Altitude 100, Cinquantenaire, Porte de Ninove, Gare de Boitsfort… Le succès est immédiat !

Carte des temps de parcours vélo en RBC (crédit : ©Baptistine Smets)

"À la base, il n'y avait pas d'intention particulière, commente Baptistine. On est le 19 ou le 20 décembre, et à l'occasion des grèves en France, Le Parisien publie une carte des temps de parcours à vélo dans Paris. La carte plaît beaucoup sur Twitter. Je trouve ça super. Puis quelques Bruxellois la partagent en disant : "Y'a pas quelqu'un qui a envie de faire ça pour Bruxelles ?" Alors je me suis lancée… et ça a pris de l'ampleur, je ne m'y attendais pas du tout ! Il y a eu beaucoup de partages : des cyclistes, mais aussi des politiques."

Des temps de parcours théoriques pour se lancer

Comment a été élaborée cette carte ? "J'ai "bêtement" utilisé Google, mais bien sûr ça a des limites. Parfois, ce ne sont pas les trajets que j'aurais choisi, j'utilise des SUL (sens uniques limités) que Google ne connaît pas toujours. J'ai aussi dû faire des moyennes, parce que monter ou descendre le Botanique, ça ne représente pas le même temps. Ça reste des temps de parcours théoriques qui dépendent de plein de paramètres : de la vitesse du cycliste, du vent, des feux rouges, des pavés… mais au final, ça se joue à deux ou trois minutes près, ce qui n'est vraiment pas énorme. Et pour ceux qui veulent se lancer à vélo, ça donne une bonne idée."

Dès sa publication en ligne, la carte suscite énormément de réactions. "Le premier réflexe des gens, ça a été de comparer avec leur propre temps de trajet pour me dire si ça correspondait ou non. Puis certains ont demandé d'ajouter d'autres destinations, ce qui était compliqué à l'échelle régionale. Et donc j'ai débuté avec les cartes communales… et quitte à en faire trois ou quatre, autant les faire toutes ! J'ai surtout fait ça pour m'amuser, mais si ça peut susciter un déclic chez les gens, les faire cogiter, pourquoi pas ?"

Baptistine met donc les cartes du Vélopolitain à disposition de tou·te·s, leur utilisation est la bienvenue (sans oublier bien sûr de mentionner ©Baptistine Smets).

Consulter les cartes (©Baptistine Smets)

Le saviez-vous ?

Carte vélo RBC - Bruxelles Mobilité

La carte vélo de Bruxelles Mobilité contient également des temps de trajets indicatifs pour les ICR (Itinéraires Cyclables Régionaux), en fonction de la rapidité des cyclistes : lièvre (16 km/h) ou tortue (11 km/h). Là où le caractère schématique du Vélopolitain est plus à même d'illustrer l'efficacité du vélo pour un public "non averti", la carte vélo est, elle, davantage destinée au public cycliste.

Florine CUIGNET

14987 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ