Dès le 1er juin, six nouvelles dispositions concernant les cyclistes seront d'application dans le code de la route. Le GRACQ se réjouit de l'adoption de ces nouvelles mesures, puisque certaines d'entre elles répondent à des demandes formulées directement par notre association afin de faciliter et sécuriser davantage les déplacements à vélo.

En tant que représentants des usagers cyclistes, le GRACQ et le Fietsersbond formulent régulièrement au ministre fédéral de la Mobilité des propositions destinées à améliorer les règles de circulation à vélo. Plusieurs d'entre avaient d'ailleurs fait leur chemin jusqu'au texte finalisé du nouveau code de la route en projet.

Celui-ci est, hélas, au frigo depuis la chute du gouvernement fédéral. Fort heureusement, le Parlement fédéral en a repêché, et voté, six mesures favorables au vélo, qui seront d'application dès le 1er juin :

A vélo à l'école

  • distance latérale pour dépasser un cycliste = 1,5 m hors agglomération (et toujours 1m en agglomération)
  • conducteurs de tricycles/quadricycles d'1m de large = cyclistes
  • dispositif de "feu vert intégral" pour les cyclistes
  • feu orange cycliste directionnel (= B22/B23)
  • âge maximum pour rouler sur le trottoir = 10 ans (contre 9 précédemment)
  • les speed-pedelecs pourront aussi rouler à deux de front sur la chaussée

Cette nouvelle loi porte aussi à 25km/h la vitesse maximale des engins de déplacement autonomes, comme les trottinettes électriques et monoroues, pour coller un peu mieux à la réalité et aux règles concernant les vélos à assistance électriques.

Le Parlement complète ainsi une série d'autres lois votées ce printemps, comme celles instaurant les rues scolaires et les zones cyclistes, toutes accessibles désormais aux speed pedelecs. On ne peut que s'en réjouir !

Des améliorations futures ?

D'autres demandes des associations cyclistes n'ont pas encore été rencontrées et devront faire l'objet de discussions ultérieures :

  • la suppression de l'obligation de tenir le bord droit de la chaussée à vélo
  • la suppression de l'obligation de mettre pied à terre à un signal STOP
  • l'assouplissement des règles de circulation à vélo en groupe
  • l'interdiction des cyclomoteurs B sur les pistes cyclables en agglomération

  • des règles plus favorables pour les Speed Pedelecs (autorisation par défaut dans les sens uniques limité, etc.)

Luc Goffinet

En savoir plus

12880 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ