Selon VIAS, le risque de décès par kilomètre parcouru en Belgique serait trois fois et demi plus élevé à vélo qu'en voiture. Et même huit fois plus élevé pour les piétons. Si ces chiffres ont de quoi faire frissonner, le risque de décès à vélo, quand on le calcule par trajet ou par minute de déplacement, est en fait équivalent à pied, à vélo et... en automobile.

Le principe de l'étude de VIAS est de ramener le nombre de victimes pour chaque mode de transport à sa part dans les déplacements, afin de calculer un risque de décès. Il existe cependant trois indicateurs pour quantifier nos déplacements : le nombre de kilomètres parcourus, le temps passé à se déplacer, et le nombre de trajets effectués avec le même mode. Selon l'indicateur que vous choisissez, les conclusions peuvent être très différentes.

En 2014, VIAS s'était basé sur les chiffres de l'enquête BELDAM (2010) qui mesurait nos déplacements. Cette fois-ci VIAS a choisi des chiffres plus récents : ceux de l'enquête MONITOR (2017). Cette enquête fournit aussi des données plus fines que la précédente, car elle s'est basée sur des carnets de déplacement, dans lesquels près de 10.000 personnes ont noté tous leurs trajets (mode, km, durée).

2020 VIAS Risque par km (synthèse)

Le premier tableau ci-dessus, mis en avant par VIAS dans sa communication, se base sur les kilomètres parcourus uniquement. Cette mesure est intéressante, mais elle introduit un biais défavorable aux modes qui parcourent de petites distances, comme le vélo et encore plus la marche. Deux informations intéressantes en ressortent toutefois : les seniors sont beaucoup plus en danger dans le trafic à vélo que les plus jeunes. Tandis que les 18-24 ans ont quant à eux un risque de décès... moindre à vélo qu'en voiture !

VIAS fournit également dans son rapport deux autres tableaux, plus pertinents à notre échelle : le risque de décès par trajet et par minute de déplacement. Et, dans sa synthèse finale, suprise, les cyclistes (et les piétons) rentrent dans le rang, avec un risque plus ou moins similaire à celui des automobilistes :

2020 VIAS Risques (synthèse)

On le constate donc ici, la méthode pour calculer un risque de décès n'est pas neutre...

Luc Goffinet

En savoir plus

15454 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ