Les Nations Unies viennent d’offrir au vélo sa Journée mondiale : le 3 juin. Par cet acte, l’organisation reconnaît la contribution du vélo aux 17 objectifs fixés par l’ONU en matière de développement durable, "un développement apte à promouvoir la prospérité et les opportunités économiques, un plus grand bien-être social et la protection de l'environnement". 

Selon les termes de l’Assemblée générale des Nations Unies, le vélo est "un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement qui favorise la bonne gestion de l’environnement et entretient la santé". L’organisation salue également un mode de transport qui "encourage la créativité et la participation sociale et donne à l’utilisateur une conscience immédiate de son environnement", ainsi qu’un "moyen d’accès à l’éducation, à la médecine et au sport". 

17 objectifs développement durable NU

L'organisme légitime ainsi l’instauration d’une "Journée mondiale de la bicyclette", qui vient auréoler de succès deux ans d’une campagne initiée par l’union européenne des cyclistes (ECF) et la World Cycling Alliance.

Une journée mondiale, pour quoi faire ? 

Loin de se limiter à une simple reconnaissance des bienfaits du vélo, l’organisation d’une Journée mondiale a pour vocation d’encourager les États membres à développer activement le vélo : en améliorant la sécurité routière et l’infrastructure, en promouvant son utilisation – utilitaire comme récréative – et en œuvrant au développement d’une véritable culture du cyclisme. 

Rendez-vous donc le 3 juin prochain pour la toute première Journée mondiale de la bicyclette !

Florine Cuignet

11733 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ