Les recommandations du dernier panel citoyen pour diminuer de 55% d’émissions de "Gaz à Effet de Serre" à l’horizon 2030 en Wallonie sont sans équivoques : le vélo fait partie de la solution. Il est donc temps de prendre les mesures qui s'imposent, dont une bonne partie sont demandées aussi par le GRACQ à la Région wallonne.

Panel citoyen climat WallonieLe gouvernement wallon est actuellement attelé à la révision de son Plan Air-Climat-Énergie (PACE 2030), le plan actuel expirant cette année. Afin d’impliquer la population wallonne dans l’élaboration de ce plan, un Panel Citoyen pour le Climat a été mis en place.

Les 60 citoyens qui ont été sélectionnés pour en faire partie ont pu échanger durant 13 rencontres sur 9 thématiques, dont la mobilité. Pour éclairer le panel citoyen pendant les discussions, des avis ont été demandés à des jeunes, aux syndicats/patrons, à des associations et à des scientifiques.

Dans les recommandations rédigées par le panel, voici celles qui concernent le vélo :

  • Investir massivement dans le réseau des pistes cyclables
  • Obliger l’intégration d’une "voie mobilité douce" lors de la réfection des voiries
  • Maintenir et amplifier la prime régionale pour le vélo à assistance électrique
  • Rendre la "mobilité douce" plus compétitive pour le porte-monnaie
  • Imposer aux entreprises de livraison à domicile des véhicules et vélos électriques
  • Tourisme plus vert : que tout soit accessible en transport public et/ou mobilité douce
  • Revoir les limitations de vitesses : 30km/h en ville (pour favoriser les "modes doux")

  • Supprimer les voitures salaires et les cartes de carburant

  • Obliger les entreprises  à installer des parkings vélodouches,
    et à proposer des avantages fiscaux et une assurance vélo

On notera aussi ces propositions qui visent à rapprocher les personnes de leur travail/shopping :

  • Incitant financier aux petites entreprises locales à s’installer intra-muros

  • Diminution des frais d’enregistrements et prime au déménagement pour son logement

  • Obligation des entreprises d’accepter le télétravail quand c’est possible

  • Création dans chaque commune d’espaces de co-working pour le télétravail

  • Arrêter le développement (et démanteler à terme) les grands centres commerciaux

La suite du processus

Le rapport du panel a classé toutes ses mesures en termes à la fois d'impact CO2, mais aussi d'acceptabilité sociale. Certaines de ces mesures sont en effet moins populaires, mais par contre très efficaces pour atteindre les objectifs climatiques.

Le rapport du panel sera analysé et quantifié par les experts de l’administration wallonne. Il sera ensuite transmis au gouvernement wallon pour son travail de révision du PACE. Ce rapport sera diffusé auprès des autres niveaux de pouvoirs avec une demande de réaction. Si des recommandations du panel ne sont pas reprises, les raisons lui en seront présentées.

Au final c'est le gouvernement wallon qui tranchera. On attend de lui le courage nécessaire pour arriver à concrétiser une des cinq visions majeures des 60 citoyens panelistes :

Les modes de vie et de consommation sont + responsables, + sobres, + locaux, + économes en ressources et - énergivores. Les citoyens se déplacent en sécurité sans polluer.

Luc Goffinet

En savoir plus

17644 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ