Que diriez-vous d’un immeuble à appartements qui possèderait 380 places de stationnement dont 330 dédiées aux vélos ? Utopique ? Eh bien non, cela existe bel et bien à Vienne où certains habitants peuvent garer leur vélo au pas de leur porte et disposer d’un tas de services vélo.

Façade d'immeubleAvec son projet phare “Bike City”, la Ville a encouragé la création de logements réfléchis pour répondre entièrement aux besoins des cyclistes. Le résultat: un immeuble exemplaire, notamment d’un point de vue énergétique, offrant 99 appartements en location à des prix raisonnables (approximativement de 600 à 800€).

En quoi ce bâtiment est-il si formidable?

Tout d’abord, le principe d’avoir plus d’emplacements pour les vélos (330 places) que pour les voitures (56 places en sous-sol) est assez remarquable. Chaque appartement dispose ainsi en moyenne de trois emplacements vélo et ce, juste au pas de la porte ! En effet, grâce à un renfoncement de couloir, quelques arceaux sont installés à la sortie de chaque habitation. Tout ceci sans compter les locaux mis à disposition à chaque étage pour entreposer tous types de vélos, remorques et autres accessoires… Deux ascenseurs de capacité suffisante (jusqu’à trois personnes accompagnées de leur vélo) permettent aisément le transport des vélos à l’étage. Pour les visiteurs, des arceaux sont prévus à l’intérieur, près de l’entrée.

Au rez-de-chaussée, plusieurs services communs sont disponibles: salle de relaxation, salle de fitness, cuisine commune, salle de jeux pour les enfants, atelier vélo avec petit matériel de réparation et accès à l’eau.

Couloir immeuble avec des vélosCependant, la Ville n’a pas souhaité que Bike City devienne un ghetto pour cyclistes. C’est pourquoi abandonner sa voiture n’est pas une nécessité pour venir y habiter. Par contre, tout est mis en place pour que la voiture ne soit plus le mode de transport “naturel”. Notons également l’existence d’une voiture partagée qui encourage également les alternatives à la possession d’une voiture personnelle.

Dès l’ouverture des inscriptions, les demandes pour louer un appartement ont afflué. Un succès ! Aujourd’hui, il y a des milliers de personnes sur liste d’attente. La demande est là. Que prouver de plus pour voir se multiplier les innovations de ce genre? 

Aurélie Willems

13092 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ