Les difficultés à stationner son vélo en toute sécurité — couplées aux trop nombreux vols de vélos —  ne sont pas sans conséquence sur l’usage du vélo. Petit topo sur le stationnement sécurisé en région bruxelloise. 

Garer son vélo reste encore souvent une gageure à Bruxelles : 62% des personnes qui se déplacent à vélo déclarent éprouver des difficultés à stationner leur vélo en sécurité. C'est également un obstacle à la mise en selle pour 74% des personnes qui ne se déplacent pas (encore) à vélo1. Des chiffres à mettre en balance avec ceux du vol : en 2017, 3.493 plaintes pour vol de vélo ont été enregistrées2, soit près de 10 plaintes par jour. Le pourcentage de vélos retrouvés est quant à lui anecdotique, puisqu’il n’atteint pas 5%3.

Il est donc urgent et essentiel de développer du parking sécurisé pour le stationnement vélo "de longue durée" (principalement au domicile, sur le lieu de travail ou encore aux stations de transports publics).

Ces dernières années, sous l’impulsion régionale, le stationnement sécurisé public s’est développé. On dénombre ainsi : 

  • 1615 emplacements en voirie (box vélos)
  • 108 emplacements vélo au sein de parkings publics,
  • 100 emplacements vélo au sein de parking de transit (P+R)
  • 602 emplacements gérés par les points vélo dans les principales gares

Quant aux futurs parkings vélo des stations Bourse et De Brouckère, ils devraient prochainement accueillir respectivement 800 et 450 vélos

CycloParking, à votre service !

À l’heure actuelle, 14 des 19 communes bruxelloises ont délégué la gestion du parking vélo sécurisé à CycloParking. Cette gestion uniforme est plus claire pour le citoyen : il peut localiser les emplacements sécurisés, introduire une demande pour obtenir un emplacement au sein d’un box vélo ou d’un parking multimodal, mais aussi suggérer une localisation pour un futur parking vélo, permettant ainsi de mieux évaluer la demande non satisfaite. 

L’offre reste toutefois très insuffisante en regard des besoins actuels, et encore davantage si l’on considère les besoins futurs. Si les box vélo permettent de répondre au compte-gouttes à la demande en stationnement résidentiel, des solutions de plus grande ampleur devront être développées pour soutenir les ambitions "vélo" régionales : utilisation de locaux vacants ou de garages inoccupés, espaces vélo au sein des parkings publics, nouveaux projets immobiliers...

Le stationnement sécurisé aux nœuds intermodaux devra lui aussi être revu à la hausse : un scénario réaliste fixe ainsi l'objectif de 1500 emplacements sécurisés à l'horizon 2025 pour les seules gares IC bruxelloises (Central, Luxembourg, Midi, Nord, Schuman). 

Florine Cuignet

Plus d'infos...

1. Enquête "thermomètre cycliste", GRACQ & Fietsersbond, 2017.
2. Statistiques de criminalité, Police Fédérale, 2017.
3. Police fédérale, 2015.
4. La crainte du vol est citée comme obstacle par 64% des personnes qui ne se déplacent pas à vélo en région bruxelloise. Enquête "thermomètre cycliste", GRACQ & Fietsersbond, 2017.

11734 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ