Le "Dutch reach", vous connaissez ? Il s’agit d’un simple geste : l’ouverture de la portière d’un véhicule à l’aide de la main la plus éloignée (la droite, dans le cas du conducteur). Cette pratique très répandue aux Pays-Bas pourrait contribuer à réduire le risque – bien réel – d’emportiérage de cyclistes. 

L’article 28 du code de la route stipule qu’ "il est interdit d'ouvrir la portière d'un véhicule, de la laisser ouverte, de descendre d'un véhicule ou d'y monter, sans s'être assuré qu'il ne peut en résulter ni danger ni gêne pour d'autres usagers de la route en particulier les piétons et les conducteurs de véhicules à deux roues." Mais en pratique, les infractions à cette règle ne sont pas sanctionnées en Belgique, à moins qu’elles provoquent un accident. Et ils sont loin d’être anecdotiques : à Bruxelles, l’emportiérage1 constitue encore l’un des types d’accidents corporels les plus fréquents2. En Wallonie, il représente 5% des accidents de cyclistes, mais 10% des accidents mortels3

Le réflexe "main droite"

Aux Pays-Bas, les apprentis conducteurs sont évalués sur leur aptitude à sortir du véhicule en toute sécurité : parmi l’enchaînement de gestes (dont le contrôle des rétroviseurs), une pratique couramment enseignée est l’ouverture de la portière non pas avec la main la plus proche de la portière, mais avec la main opposée. Cela contraint le conducteur à effectuer une plus grande rotation du buste, et lui permet ainsi de mieux distinguer d’éventuels usagers en approche. L’usage de la main droite prévient en outre certaines distractions (comme par exemple saisir son sac sur le siège passager tout en ouvrant la portière) et, dans certaine mesure, une ouverture trop brusque de la portière. 

Ce n’est qu’assez récemment que cette bonne pratique, implantée de longue date chez nos voisins néerlandais, s’est popularisée auprès de la communauté cycliste internationale sous la dénomination "Dutch reach". 

Des effets bénéfiques avérés ?

Si aucune étude scientifique n’a, à l’heure actuelle, mesuré l’impact du "Dutch reach" en matière de sécurité routière, des chercheurs anglais ont toutefois démontré que ce geste impliquait effectivement une plus grande rotation de la tête de la part du conducteur (une différence qui n’est pas observée pour les tests effectués du côté passager). Les sujets de l’étude estiment que cette technique, davantage que la méthode "classique", leur offre la possibilité de mieux percevoir d’éventuels véhicules ou usagers en approche4

Dutch reach

Les Pays-Bas s’illustrent par leurs excellents chiffres en matière de sécurité cycliste, mais il est difficile de distinguer dans quelle mesure le "Dutch reach" y contribue. Le grand nombre de cyclistes induit de facto que les automobilistes sont davantage conscients de leur présence et des dangers potentiels liés à la cohabitation. 

Le "Dutch reach", une mesure parmi d'autres

L’adoption du "Dutch reach" pourrait sans aucun doute avoir un impact sur la sécurité des cyclistes en Belgique, en attirant l’attention des automobilistes sur la présence de cyclistes et en générant une meilleure prise de conscience des risques liés à l’ouverture d’une portière. Le GRACQ plaide donc pour que ce geste soit intégré aux formations à la conduite, en complément d’autres mesures destinées à lutter contre le risque d’emportiérage :

  • au niveau de l’infrastructure : une zone tampon doit systématiquement être prévue entre le stationnement et la piste cyclable ou la bande cyclable suggérée. Il faut noter que pour ce type d’accidents en région bruxelloise, le cycliste se trouvait sur une piste marquée ou une bande suggérée dans presque la totalité des cas2.  
  • au niveau de la formation : il est important de rappeler au cycliste de rouler à un mètre des véhicules en stationnement, pour sa propre sécurité.

Florine Cuignet

1. Terme utilisé au Québec pour désigner le fait de percuter un cycliste ou de provoquer sa chute en ouvrant sans précaution une portière d'automobile.
2. "Accidents de cyclistes en Région de BruxellesCapitale", Vias, 2017. 
3. Accidents de vélo en Wallonie : on en sait un peu plus, 2018.
4. Validating ‘Dutch Reach’: A Preliminary Evaluation of Far-Hand Door Opening and its Impact on Car Drivers’ Head Movements, 2018.

En Savoir plus

12880 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ