Le système de vélos en libre-service (VLS) Bicing permettrait d’éviter annuellement une douzaine de morts prématurées à Barcelone. Ce sont les conclusions d’une étude publiée en juin dernier par des chercheurs du Centre de recherche en épidémiologie environnementale de l’université de Barcelone, et dont l’objectif était d’évaluer l’impact de l’utilisation des vélos en libre-service sur la mortalité des usagers de la route.

Les chercheurs ont calculé les bénéfices liés à la pratique d’une activité physique ainsi que les risques liés aux accidents de la route et à l’exposition à la pollution. La population étudiée était constituée par les résidents de Barcelone qui ont commencé à utiliser régulièrement le Bicing à partir de sa mise en service en 2007. Pour effectuer ses calculs, l’étude s’est basée sur des données locales combinées aux résultats d’études précédentes.

Bicing à BarceloneEn considérant que 90% des utilisateurs de Bicing étaient auparavant des automobilistes, l’étude estime une augmentation de 0,13 décès dus à la pollution de l’air et une augmentation de 0,03 décès dus à des accidents de la route. Cependant, les bénéfices liés à la pratique d’une activité physique permettent d’éviter 12,46 morts prématurées. Au total, ce sont donc une douzaine de décès qui sont ainsi évités annuellement grâce à l’utilisation du Bicing.

Sous l’hypothèse où les utilisateurs du Bicing étaient auparavant pour 10% d’entre eux des automobilistes, 60% des utilisateurs de transports publics, et 30% des piétons, les chercheurs pointent des résultats relativement similaires (10,46 morts évités).

Si l’étude a tenté d’évaluer l’impact du Bicing sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone, elle n’a cependant pas calculé les effets de l’amélioration de la qualité de l’air à Barcelone sur la santé générale de ses habitants : des résultats qui devraient gonfler d’autant plus les chiffres publiés.

Alors que les politiques de mobilité sont la plupart du temps à l’origine de la mise en place de VLS, l’étude souligne que leur impact bénéfique en matière de santé publique devrait également jouer un rôle dans la généralisation de ce type de service.

Florine Cuignet

11290 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ