C'est une première à Bruxelles, et ça se passe dans les Marolles : un couple d'habitants ouvre les portes de son garage inutilisé à ses voisins cyclistes. Le parking vélo collectif a été aménagé par CycloParking, qui assure également la mise en location des emplacements aux riverains. Un partenariat "win-win" que CycloParking aimerait répliquer en région bruxelloise. 

Le nombre de cyclistes augmente à Bruxelles, tout comme le besoin d'endroits abrités et sécurisés pour stationner son vélo. De nombreux Bruxellois ne disposent pourtant pas, au sein de leur logement, d'un tel endroit. Depuis plusieurs années, les box à vélos fleurissent dans les rues : une solution idéale pour répondre à des demandes ponctuelles, mais qui a toutefois ses limites. Trouver des espaces adaptés pour installer du parking vélo hors voirie à destination des riverains reste une gageure pour les pouvoirs publics. 

Parking vélo collectif dans les Marolles

CycloParking (CyCLO asbl + Parking.Brussels) a donc décidé de s'adresser aux habitants qui disposent d'espaces pouvant être aménagés dans ce but. C'est ainsi qu'un couple de Bruxellois a décidé de mettre à disposition un garage inoccupé à la rue de Nancy, dans les Marolles. CycloParking s'est chargé de l'installation des dispositifs d'accroche et de la sécurisation de l'espace (accès par badge). Ce sont désormais 8 vélos classiques et 3 vélos-cargos qui pourront trouver place dans ce nouveau parking sécurisé, aux tarifs habituels (60€/an pour un vélo classique, et 120€ pour un vélo-cargo). Le couple de riverains, quant à lui, a conclu une convention d'occupation pour une durée de 9 ans, durant lesquels il percevra un loyer fixe pour son garage, ainsi qu'un montant de 1€ par mois par vélo stationné (5€ pour un vélo-cargo).

Convertir un espace privé en parking vélo collectif

Vous disposez d'un espace privé que vous seriez prêt à mettre à disposition de CycloParking ? Il peut s'agir de garages, de rez-de-chaussée inoccupés, de cours intérieures, etc. mais cet espace doit être impérativement fermé, facile d'accès et suffisamment grand. Pour des raisons de sécurité, il ne peut pas communiquer avec, par exemple, un logement. Enfin, il doit être disponible pour une période suffisamment longue. Si vous pensez répondre à ces conditions, n'hésitez pas à prendre contact avec CycloParking.

Le nombre de vols de vélos n'a cessé d'augmenter ces dernières années en région bruxelloise, et le nombre d'emplacements sécurisés est encore bien trop faible. Pour faire face à la demande, le GRACQ et le Fietsersbond réclament 10.000 emplacements sécurisés d'ici la fin de la législature régionale. 

Florine Cuignet

info & contact

14793 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ