Lors de leur rencontre commune informelle du 30 octobre, les ministres des transports et de l’environnement de l’Union Européenne ont adopté la Déclaration de Graz « Débuter une nouvelle ère : une mobilité propre, sûre et abordable pour l’Europe », avec un engagement clair en faveur des modes de transports durables et un soutien au développement du vélo.

Dans cette Déclaration les ministres des transports et de l’environnement européens :

  • reconnaissent le vélo comme un mode de transport à part entière ;
  • déclarent un engagement clair en faveur d’un report modal durable ;
  • demandent un cadre stratégique européen pour les mobilités actives.

Après la Déclaration de Luxembourg sur « le vélo comme moyen de transport respectueux du climat et de l’environnement », adoptée par les ministres des transports européens en octobre 2015, ce sont maintenant les ministres de l’environnement qui les rejoignent dans cette démarche pour une meilleure éco-mobilité.

On retrouve ici des propositions fortes, demandées depuis longtemps par les associations cyclistes européennes, telles qu'une meilleure intégration du vélo dans toute la chaîne de mobilité (y compris le transport des vélos dans les trains), le financement d'un réseau cyclable européen (EuroVelo), la prise en compte des coûts/bénéfices pour la santé dans l'évaluation des projets d'infrastructures, l'introduction standardisée de technologies de protection des piétons/cyclistes dans les véhicules à moteur, etc.

Déclaration Graz (ministres)

La Fédération des Cyclistes Européens (ECF) salue cette Déclaration de Graz, via son directeur de campagne Adam Bodor :

« Nous sommes heureux que les ministres à la fois des transports et de l’environnement reconnaissent les mobilités actives comme des modes de transports à part entière et qu’ils soutiennent le principe de financements européens pour les schémas, programmes et projets autour de ces mobilités actives. Il nous semble que les ministres ont entendu l’ECF, ses soutiens et ses partenaires puisque la Déclaration promet de développer un cadre d’action stratégique pour la promotion des mobilités actives afin d’augmenter sa part modale dans les transports. C’est l’objectif de la stratégie européenne de l’ECF. Nous ne manquerons pas de rappeler aux États membres la voix qu’ils ont donnée sur ces engagements et serons heureux de travailler avec eux et la Commission Européenne pour faire avancer concrètement les règlements et les propositions. »

Luc Goffinet (source ECF)

En savoir plus

11518 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ