Ce mois de novembre a vu la rénovation de la piste cyclable du boulevard du Souverain et le placement de barrières amovibles au niveau de la promenade de l'ancien chemin de fer. Ces deux évènements, sans lien apparent, sont pourtant deux mesures destinées à améliorer la cohabitation entre cyclistes et piétons sur ce tronçon de la promenade verte reliant Auderghem à Woluwe-Saint-Pierre. 

En 2020, la promenade de l'ancien chemin de fer à Auderghem s'est retrouvée au coeur d'une polémique entre communes et Région, portant sur la cohabitation entre cyclistes et piétons. En novembre 2020, la concertation entre les différents acteurs concernés débouchait sur une série de propositions, plus ou moins bien accueillies par les associations cyclistes, destinées à favoriser un meilleur vivre-ensemble sur ce tronçon de la promenade verte particulièrement fréquenté.

barrières rétractables le long de la promenade verte à Auderghem

Nous sommes un an plus tard, et une dizaine de barrières fleurissent le long de la promenade, à Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert. Il s'agit de dispositifs rétractables (le GRACQ a fortement insisté sur ce point) qui devraient servir de chicanes uniquement en période de forte affluence, lorsque la promenade est fréquentée par de nombreux piétons et cyclistes, parfois jeunes ou inexpérimentés, en mode récréatif (le week-end, par exemple). L'objectif n'est donc pas d'interdire l'accès aux cyclistes, mais d'insister sur la nécessité d'adapter d'autant plus sa vitesse et son comportement sur cet espace partagé. 

Rénovation de la piste du Souverain

Piste cyclable du boulevard du Souverain

Une semaine plus tôt, les autorités régionales inauguraient un tronçon de piste cyclable le long du boulevard du Souverain. La piste déjà existante, en très mauvais état, a fait place à un ruban asphalté confortable, plus large, et de couleur ocre (la couleur dévolue aux pistes cyclables en région bruxelloise).

Ce tronçon de piste cyclable suit un tracé parallèle à la promenade de l'ancien chemin de fer, très utilisée pour les déplacements utilitaires à vélo : ses abords boisés et le peu d'intersections avec le trafic motorisés la rendent agréable et sûre, et donc très attractive en dépit d'un revêtement régulièrement dégradé et de la mixité avec les piétons. On peut donc espérer que les cyclistes qui recherchent prioritairement la rapidité et l'efficacité des déplacement privilégieront l'alternative de la piste du Souverain fraîchement rénovée, qui leur est exclusivement réservée.

Cette rénovation ne concerne malheureusement que le tronçon compris entre l'avenue de Tervueren et le rond-point du Souverain. Les transformations nécessaires à l'amélioration du tracé dans la prolongation de l'axe jusqu'à Hermann-Debroux, en ce compris la sécurisation des carrefours, nécessiteraient des travaux plus conséquents soumis à permis d'urbanisme, ce qui n'est pas à l'ordre du jour. 

Au-delà de ces interventions, le GRACQ rappelle la nécessité de communiquer régulièrement sur les comportements adéquats lorsqu'on circule à pied ou à vélo dans une zone mixte. 

  • Pour les cyclistes : adapter sa vitesse, avertir de sa présence, dépasser large et maintenir sa trajectoire. 
  • Pour les piétons : ne pas occuper tout l'espace, s'attendre à l'arrivée de cyclistes, redoubler d'attention lorsqu'on circule avec un jeune enfant ou lorsqu'on promène un animal (d'autant plus en laisse). 

Et surtout, faire preuve de courtoisie en toute circonstance !

Florine CUIGNET

en savoir plus

17151 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ