Dans le cadre de la révision du code de la route, de nouvelles facilités pour les cyclistes sont envisagées : feu vert intégral, distance latérale de dépassement à 1,5m hors agglomération, admission par défaut des cyclistes dans les zones piétonnes, etc. Certains changements, concertés avec le GRACQ et le Fietsersbond, sont entrés en vigueur au printemps 2019. Le reste devra être ré-examiné par le prochain gouvernement.

Le code de la route est en fait un arrêté royal qui date de 1975. Modifié à plusieurs reprises depuis lors, il est devenu au fil du temps assez complexe et peu lisible. La volonté du gouvernement Michel était de le moderniser, sans toutefois tout chambouler. L'ancien texte a donc été retravaillé et débarassé de quelques règles obsolètes, puis mis à jour en tenant compte des nouvelles formes de mobilité (vélos électriques, engins de déplacement, véhicules autonomes...).

Bien que ne faisant pas partie du groupe de travail chargé de la ré-écriture du code, le GRACQ et le Fietsersbond ont néanmoins pu transmettre une série de demandes, dont certaines semblent avoir été entendues.

Ce qui semble acquis dans le projet de refonte du code

Nous nous réjouissons de découvrir les éléments suivants dans le projet de nouveau code :

  • Les tricycles & quadricycles de moins d’1m de large sont désormais assimilés à des vélos
  • Les speed pedelecs sont acceptés dans la "circulation locale", ils pourront tourner à droite au feu (moyennant panneau B22) et dépasser dans les rues cyclables
  • Statut unique de signaleur : chasuble fluo spéciale, signal C3, âgé de 18 ans au moins (contre 21 actuellement)
  • Devoir de prudence généralisé (s’adapter à la présence des autres usagers)
  • Les enfants pourront rouler à vélo sur le trottoir jusqu’à 10 ans (9 actuellement)
  • Les cyclistes sont admis par défaut (sans panneau additionnel) dans les zones piétonnes
  • Distance latérale de dépassement d’un cycliste portée à 1,5m hors agglomération
  • Futur B22Cédez-le-passage multidirectionnel au feu pour les cyclistes (selon l'orientation des flèches)
  • Feu cycliste directionnel orange clignotant (alternative au panneau)
  • Possibilité pour les cyclistes de remonter par la droite une file à l’arrêt ou circulant lentement
  • Possibilité pour les cyclistes de rouler entre deux files à l’arrêt ou circulant lentement

  • Concept de "rue scolaire" (rue fermée aux véhicules aux heures d'école)
  • Obligation de vérifier qu'aucun usager n'est mis en danger avant d'ouvrir sa portière.
  • Un groupe à vélo commence à partir de 10 cyclistes (au lieu de 15 actuellement)
  • Introduction de feux verts/oranges spécifiques vélo, directionnels ou non
  • Introductiton d'une lentille mixte cyclo/piétonne pour feux de signalisation
  • Introduction d'une phase de feu vert intégral (toutes les directions en même temps) pour les piétons/cyclistes

Ce qui resterait à améliorer

Voici quelques éléments que notre association a demandé de corriger dans le projet de texte :

  • Regrouper les règles relatives à la rue cyclable dans un seul article
  • Considérer les cheminements cyclables signalés par un panneau D9 comme des pistes cyclables (et pas seulement les D7), comme c'est le cas actuellement
  • La distance latérale voiture/cycliste doit concerner les dépassements mais pas les croisements
    (en ajoutant les mots "circulant dans le même sens" à l'article 40ter)
  • Rétablir la taille maximale d'un groupe à 150 cyclistes (au lieu de 100)
  • Autoriser un cycliste avec une remorque à rouler autrement qu'en file indienne

Voici aussi quelques éléments, non pris en compte, que nous continuerons à demander :

  • Ne pas nécessairement marquer l’arrêt à un STOP (pied à terre) mais le franchir à l’allure du pas (et céder le passage bien entendu)
  • Porter la largeur maximale d'une remorque vélo à 1,2m (au lieu de 1m)
  • Créer un panneau légal pour la bande centrale banalisée

Bande centrale banalisée (Walhain)

  • Supprimer l'obligation de deux voitures d’escorte pour les groupes > 50 cyclistes
  • En ce qui concerne les pistes cyclables en agglomération :
    • les cyclos A ne devraient pas être obligés de les emprunter
    • les cyclos B devraient être sur la voirie
    • les speed pedelecs devraient avoir le choix de les emprunter (ou non)

Ce projet attend l'avis du Conseil d'Etat pour avancer (hormis six changements ci-dessous, effectués par le Parlement début 2019).

Luc Goffinet

En savoir plus

14793 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ