Le long des voies de chemin de fer reliant Bruxelles à Louvain, les cyclistes ont la chance de parcourir un itinéraire direct, confortable et jalonné. Cette autoroute vélo, la HST-route, attire beaucoup de cyclistes chaque jour, plus de 500 sur certains segments. Une étude menée en 2012 par la province du Brabant flamand prouve ce succès.

On l’appelle la HST-route car cette piste a vu le jour lors de la mise à quatre voies de la ligne de chemin de fer pour les trains à grande vitesse (hogesnelheidstrein). Cette autoroute vélo de 26 km relie le réseau cyclable bruxellois (ICR1b) à celui de Louvain en desservant les gares de Zaventem, Nossegem, Kortenberg, Erps-Kwerps, Veltem, Herent et Louvain. À chaque étape, un grand panneau bleu donne les indications de distance et de temps restants pour rejoindre les différentes gares situées sur la route.

Panneau HTS-route Leuven-Brussel

 

En 2011, les premiers compteurs automatisés sont placés sur plusieurs segments. L’année suivante, une étude plus approfondie est menée grâce notamment à un compteur fixe placé à Wilsele. Entre le 1er février et le 16 décembre 2012, on a dénombré 157 819 passages de cyclistes à Wilsele. Et on estime à un million le nombre de cyclistes sur l’ensemble de la HST-route.

Photo de la HTS-route Leuven-Brussel

Parallèlement aux comptages, une enquête a été menée auprès de 243 cyclistes pour obtenir plus d’informations sur leur profil (sexe, âge, profession, type de vélo), leur degré de satisfaction par rapport à l’infrastructure et l’utilisation qu’ils en font (fréquence des trajets, distance parcourue, vitesse, origine et destination des déplacements…).

Le profil des cyclistes

  • les hommes utilisent plus fréquemment la HST-route (75% contre 25%).
  • trois cyclistes sur quatre ont entre 25 et 54 ans.
  • la plupart des utilisateurs (68%) sont employés, fonctionnaires ou cadres. Les étudiants et écoliers représentent 16% de l’ensemble.
  • 9% des cyclistes roulent sur un vélo électrique, le trio de tête étant composé du vélo de ville (35%), du vélo de course (27%) et du VTT (13%).

L’utilisation de la route

  • la distance moyenne parcourue est 18,71 km.
  • la vitesse moyenne pratiquée est de 24 km/h.
  • 50% des cyclistes disent arriver à destination dans les 45 minutes.
  • 93% des utilisateurs empruntent la route pour des déplacements utilitaires, dont la plupart pour les allers-retours professionnels.
  • 74,5% des cyclistes empruntent la HST plusieurs jours par semaine et ils sont 94% à réaliser l’aller-retour à vélo sur la journée.
  • les utilisateurs n’habitent pas tous dans les environs, certains cyclistes font plus de 20 km pour rejoindre une partie de la HST.
  • les destinations principales des trajets se situent aux environs de Bruxelles et de l’aéroport ainsi qu’autour de Louvain.

La note globale donnée par les utilisateurs est de 7,74 sur 10. De manière générale, la qualité de l’infrastructure est mise en avant (bonne largeur, revêtement confortable, sécurité) ainsi que l’environnement calme, souvent sans voiture. Mais les cyclistes pointent aussi les aspects à améliorer comme la sécurisation des traversées de certains villages et carrefours, l’entretien ou encore la création de tunnels.

La méthodologie développée pour cette étude devrait être utile pour évaluer les autres autoroutes vélo existantes et surtout à venir…

Aurélie Willems

13974 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ