En 2023, le GRACQ a pris part à un Forum Ouvert sur la mobilité partagée en Wallonie. Cet espace de discussion organisé par le SPW a permis de faire émerger des pistes d'actions concrètes pour améliorer le partage de tout type de véhicules au sud du pays. Ces pistes sont soutenues par un panel assez large d'acteurs wallons de la mobilité et répondent à de réels besoins. La question des vélos partagés y a été pleinement abordée.

Le 16 octobre 2023, le SPW Mobilité Infrastructure a donc rassemblé à Namur une centaine d’acteurs qui, pendant une journée, ont dégagé des actions concrètes pour booster la mobilité partagée en Wallonie. Les thématiques abordées étaient les suivantes :

Ateliers mobilité partagée

  • Autopartage
  • Covoiturage
  • Cyclopartage
  • Transport à la demande
  • MaaS (Mobility as a service)

Du côté de la voiture

Parmi les actions qui ont récolté le plus de votes positifs en octobre dernier, voici le top 5 :

  1. Changer la culture de la voiture personnelle et les mentalités en mobilité
  2. Offrir des avantages financiers aux salariés autres que la voiture salaire
  3. Analyser le potentiel (et identifier les lieux) pour des lignes de covoiturage
  4. Développer le partage de voitures à l'échelle d'un quartier (privé ou public)
  5. Car sharing obligatoire dans les charges d’urbanisme (immeubles de grande taille)

Même si de son côté Cambio constate une évolution positive en Wallonie (de 4.200 utilisateurs début 2023 à 4.800 fin 2023), cela ne représente toutefois qu'une faible partie des 270.000 "auto-partageurs" en Belgique. Pour atteindre les objectifs de la vision FAST 2030, soit une réduction de la part modale voiture de 83 % à 60 %, il est donc crucial de développer le partage de voitures bien au-delà des 230 voitures partagées actuellement disponibles en Wallonie.

En ce qui concerne le vélo

Pour notre côté, voici les pistes principales émises par les participants au Forum ouvert :

  1. Adapter les subsides communaux pour y inclure les vélos partagés (Blue Bike ou autre)

  2. Développer des systèmes de partages de vélo-cargo en milieu urbain

  3. Généraliser les box vélos aux gares SNCB

  4. Suppression de l'obligation de permis d'urbanisme pour tout stationnement vélo

  5. Soutenir le lancement de vélomobiles et de véhicules intermédiaires (partagés)

Conclusions et suites

L'objectif de ce Forum ouvert était de faire émerger des pistes concrètes d'actions, afin de produire une note d'orientation à destination du gouvernement wallon actuel.

Toutefois c'est au prochain gouvernement qu'il reviendra de mettre sur pied un plan d'action pour mettre en oeuvre les chantiers identifiés. Sans volonté de celui-ci, les recommandations ci-dessus resteront lettre morte. Le GRACQ restera attentif à leur concrétisation.

Luc Goffinet

En savoir plus

19058 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ