En septembre 2013, Inter-Environnement Wallonie a commandité un sondage sur la perception des enjeux environnementaux à Bruxelles et en Wallonie. Cette enquête a été l’occasion de poser à 1.203 belges francophones de nombreuses questions sur la mobilité, avec un focus particulier sur la “Ville 30″.

Tout d’abord, sans surprise, on y apprend positivement que 79% des gens souhaitent que l’on réduise la pollution par les transports, 71% les accidents de la route, 60% les avantages fiscaux des voitures de société, 42% la construction de nouvelles routes… sans néanmoins que l’on touche trop à la voiture !

Côté vélo, 77% de citoyens souhaitent des pistes cyclables séparées, 73% du parking sécurisé, des campagnes de sensibilisation des automobilistes, 61% que l’on adapte le code de la route en faveur des vélos… On a aussi 73% de soutien pour l’indemnité vélo obligatoire pour les déplacements domicile-travail.

Pour en arriver au coeur du sujet, le sondage révèle qu’une majorité des citoyens sondés est bel et bien favorable à l’extension des zones 30 en ville (61%). Même si c’est plus sur le chemin de l’école (68%) que sur toute l’agglomération (50%).

Dessin sondage acceptabilité des mesures en faveur des zones 30

 

Une majorité reconnait aussi tous les avantages de la “Ville 30″ et s’y montre favorable, même si elle ne croit pas à son respect. Conséquence logique : 68% des gens se montrent favorables à des contrôles policiers renforcés.

L’enquête montre aussi que la zone 30 du Pentagone à Bruxelles n’a pas la notoriété attendue (elle est connue par seulement 60% des bruxellois et 40% des wallons !). Et encore moins la “Ville 30″, concept connu par seulement 15% des gens… Mais ce qui est rassurant, au final, c’est que les idées semblent bien passer (quand elles sont bien expliquées).

Ce sondage démontre que la population semble plus “progressiste” sur certains sujets que ne le pense en général le pouvoir politique. Pourquoi dès lors ne pas s’appuyer sur cette volonté de changement pour lancer une politique ambitieuse (et nécessaire) de réduction des vitesses en agglomération ?

Luc Goffinet

 

à lire aussi...

14563 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ