Peut-être les aurez-vous déjà aperçus dans Bruxelles : les parkings vélos de Locky débutent leur implantation dans les rues de la capitale. Avec cette solution de stationnement équipée d’un cadenas intégré, la startup bruxelloise propose une offre de stationnement complémentaire, à mi-chemin entre les arceaux vélo et le parking vélo sécurisé.

Ces dernières années, la pratique du vélo a fortement augmenté. Mais le vol de vélo reste, encore et toujours, un frein important à l’utilisation du vélo – voire même à l’acquisition d’un vélo. 

Si le nombre d’emplacements sécurisés a bien progressé, il est encore loin, très loin de répondre à la demande. Et les pouvoirs publics se concentrent essentiellement sur le stationnement résidentiel (emplacement réservé, sur abonnement). Il existe très peu de stationnement sécurisé en accès public

Du stationnement avec système de verrouillage intégré

C’est à cette catégorie de besoin que s’adresse Locky : son dispositif de stationnement vélo prévoit un système de verrouillage intégré (alimenté par énergie solaire). Il est équipé d’une alarme, et les utilisateurs bénéficient d’une garantie de remboursement en cas de vol. Le système fonctionne sur la base d’une application mobile qui permet de localiser les stations, de (dé)verrouiller le système, et de recevoir une alerte en cas de tentative de vol.  Le GRACQ souhaite toutefois que l'accès au système ne soit pas exclusivement réservé aux détenteurs d'un smartphone connecté. Le service est payant et actuellement facturé à l'usage (0,89€/h - 4,45€/24h - 15 premières minutes gratuite), mais un abonnement mensuel devrait être prochainement disponible.

Stationnement vélo Locky

Cette nouvelle offre de stationnement n’est pas appelée à remplacer les arceaux vélo (gratuits et accessibles à tou·te·s), ni le stationnement sécurisé (disponible pour du stationnement de long terme, et qui assure également une certaine protection contre les intempéries et le vandalisme). Il s’agit d’une offre supplémentaire qui s’adresse plus particulièrement aux personnes qui n’osent pas se rendre à vélo dans certains lieux par peur de se faire voler leur deux-roues. 

2 ans pour convaincre

Locky dispose d’une période test de deux ans pour faire ses preuves. La réussite du système reposera notamment sur la couverture territoriale – et donc sur l’accueil que les communes réserveront à ce nouveau type de stationnement vélo.

Stationnement vélo Locky

À l’heure actuelle, 32 emplacements ont été installés sur 10 sites (notamment à Fernand Cocq, Flagey, Stéphanie, Charles Graux, rond-point Louise, Toison d’Or, barrière de Saint-Gille et ULB). Jette et Schaerbeek devraient prochainement accueillir elles aussi des stations.

L’objectif de Locky est de déployer 150 stations (soit 300 emplacements) d’ici la fin de l’année, et d'atteindre 300 stations (600 emplacements) d’ici l’été prochain

Florine CUIGNET

En savoir plus

 

19030 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ