Après une phase test puis le placement de panneaux au compte-gouttes, la Région bruxelloise franchit une nouvelle étape en rendant obligatoire le placement de panneaux autorisant les cyclistes à franchir un feu pour tourner à droite (B22) ou aller tout droit (B23).

Les panneaux B22 et B23 autorisent le cycliste à franchir un feu rouge ou orange pour tourner à droite ou aller tout droit, à condition de céder le passage aux autres usagers. Introduits dans le code de la route en 2012, leur placement dépendait jusqu’alors de la bonne volonté du gestionnaire de voirie. 

Panneau B22 à Bruxelles

La Région bruxelloise vient de franchir un pas supplémentaire en devenant la première région du pays à rendre cette mesure obligatoire (via un arrêté ministériel) : "Désormais, il s’agit d’une obligation, aussi pour les communes, et le non-placement devient l’exception, qui devra d’ailleurs être justifiée", a précisé la secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets. Rien n'a cependant été mentionné quant aux éventuelles sanctions prévues à l’encontre des communes qui refuseraient d’appliquer la mesure. De son côté, le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet a mis en évidence le gain de temps que la mesure représente pour les cyclistes : une façon efficace d'encourager les déplacements à vélo. 

Tant l'expérience bruxelloise que celles à l’étranger démontrent que cette mesure ne présente pas de risque pour la sécurité. Des exceptions à cette obligation seront néanmoins admises, si les conditions de sécurité ne sont pas rencontrées : par exemple à des carrefours complexes ou en cas de mauvaise visibilité. 

Le GRACQ se réjouit donc de cette excellente nouvelle : espérons qu’elle puisse inspirer nos ministres régionaux wallons !

Florine Cuignet

Pour agir...

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ