Ce mardi 14 juillet, les Ministres des transports du Benelux et de la Rhénanie-Westphalie ont signé une déclaration politique commune sur le besoin urgent d'encourager le vélo à l'échelle européenne, comme alternative nécessaire, sûre et saine pour la mobilité durable.

Benelux_velo

Pendant le confinement, les déplacements en vélo ont augmenté dans de nombreuses villes et zones rurales et le vélo est devenu un mode de transport alternatif efficace, respectueux du climat, sûr et sain !

Pour pérenniser et intensifier ces déplacements à vélo le Benelux et la Rhénanie-Westphalie lancent plusieurs appels :

À la Commission européenne

  • Développer les cofinancements pour la construction d'infrastructures cyclables
  • Mettre en avant le vélo dans ces plans européens :
    • Pacte pour le climat & Green deal
    • Stratégie intelligente et durable en matière de transport
    • Stratégie de mobilité urbaine
  • Permettre aux États membres d'appliquer une TVA réduite sur les vélos
  • Allouer d'autres fonds à la politique en matière de vélo

Aux États membres de l'Union

  • Fournir des données sur la mobilité active
  • Consacrer des fonds suffisants au vélo dans les plans de relance COVID
  • Évaluer où l'utilisation du vélo peut avoir le plus grand impact en termes de réduction de la congestion motorisée 
  • Faciliter l'écotourisme en promouvant le réseau EuroVelo et en encourageant les entreprises ferroviaires à prévoir suffisamment d'espace pour les vélo

Aux autorités régionales et locales

  • Étendre leurs réseaux de pistes cyclables sûres le long des voies locales 
  • Mettre en œuvre des plans de mobilité urbaine durable
  • Mettre sur pied des campagnes pour stimuler l'utilisation du vélo 
  • Promouvoir les vélos-cargos
  • Offrir des services gratuits comme le partage de vélos pendant l'été
  • Imposer des limitations de vitesse dans des espaces partagés


Le Benelux et la Rhénanie-Westphalie se fixent aussi l'ambition d'établir une feuille de route transfrontalière sur l'encouragement du vélo à l'échelle de leur territoire d'ici l'automne.

Enfin, on relèvera également la déclaration de notre Ministre François Bellot :

« La crise du Covid a engendré de nouveaux comportements, notamment en matière de mobilité. Ainsi, le vélo a été plébiscité par de nombreuses personnes. Il semble cependant que celui-ci est toujours perçu comme un mode de déplacement récréatif plutôt qu’utilitaire. Il y a donc lieu de réfléchir à de nouvelles initiatives à tous les niveaux que ce soit Européen, Fédéral ou régional afin d’encourager un maximum de citoyens à prendre le vélo au quotidien, pour se rendre au travail ou pour se déplacer de manière plus générale. Il s’agit d’un mode de déplacement écologique, économique, silencieux et il participe à diminuer la congestion routière et je pense qu’il sera amené à jouer un véritable rôle dans la mobilité de demain. C’est pourquoi, je pense vraiment que cette déclaration a tout son sens, encore plus dans les conditions actuelles et j’espère que les instances Européennes, les autres Etats membres et les instances régionales et locales suivront les recommandations qui s’y trouvent ».

En savoir plus

15454 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ