Une dizaine d'élèves ont participé ce vendredi 21 octobre à un rang scolaire à vélo organisé dans le cadre de la journée européenne "Street for Kids". Cette première édition sera répliquée au-delà des vacances scolaires, en s'adressant aux familles de Bruxelles, mais aussi Molenbeek, Anderlecht et Schaerbeek.

La pratique d'une activité physique sur le chemin de l'école augmente la capactié de concentration des enfants. Pour allier la santé et le plaisir à l’utilitaire, un certain nombre de parents dont les enfants sont scolarisés à l’école fondamentale Emile André ont décidé de mutualiser leur temps pour encadrer, ensemble, un rang-vélo.

Rang scolaire à vélo à travers le Pentagone, encadré par le GRACQ

Vendredi 21 octobre, 7h45. Ils étaient une dizaine d’enfants de 7 à 12 ans à prendre part au peloton, encadrés par des parents et bénévoles du GRACQ-Fietsersbond.

Laure est maman d'une élève de 2e primaire, et membre du GRACQ. L'application du plan Good Move dans le Pentagone est pour elle une réelle opportunité :

"Il y a plus de place pour les enfants dans les rues. Je me sens plus en sécurité pour aller avec ma fille à l’école à vélo. Organiser un rang-vélo vers l’école Emile André, c'est permettre à plus d’enfants de faire le trajet vers l’école à vélo mais ça permet aussi à ma fille de faire le trajet avec ses camarades, accompagnée certains matins par d’autres parents."

"Un rang-vélo en guise de ramassage scolaire dans les Marolles" : le reportage de BX1

Suite à un courrier distribué aux parents, une cinquantaine de familles habitant la ville de Bruxelles mais également Molenbeek, Anderlecht ou Schaerbeek ont fait part de leur intérêt. Ce vendredi était l'occasion de tester un premier trajet permettant au plus grand nombre de rejoindre le "vélobus", en traversant le Pentagone depuis la porte de Flandre jusqu’aux Marolles. 

L’itinéraire test, qui comporte plusieurs arrêts, a également été discuté avec la police : l'objectif est d'éviter certains endroits moins sécurisés. C'est également l'occasion de rappeler aux enfants quelques éléments basiques du code de la route, ainsi que certaines facilités pour les cyclistes comme les rues cyclables ou le cédez-le-passage cycliste au feu. 

Cette première expérience a reçu des échos très positifs. Pour qu'elle se pérennise au-delà des vacances, il est essentiel que les parents prennent le relais afin d'encadrer à tour de rôle ce rang-vélo.

Pierre HENRIET
Coordinateur du GRACQ-Fietsersbond 1000Bruxsel

En savoir plus

17965 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ