100.000 ! C’est un cap symbolique que vient de passer aujourd’hui le compteur vélo de la rue de la Loi. À cette occasion, les associations cyclistes GRACQ, Fietsersbond et EUCG ont transmis au ministre bruxellois de la Mobilité une pétition de plus de 1000 signatures en faveur d’un meilleur partage de l’espace public sur cette artère emblématique de la capitale.  

Ce mardi 13 mars, Bike for Brussels organisera un petit évènement pour fêter le 100.000e passage cycliste cette année sur la rue de la Loi. Un nombre bien en-deçà de la réalité puisque le compteur vélo n’enregistre les passages que d’un seul côté de la rue, et il arrive fréquemment que les cyclistes passent à côté du dispositif de détection. Il n’en reste pas moins que cette donnée traduit l’importance du flux cycliste qui transite quotidiennement par cette artère. 

La rue de la Loi constitue un des axes majeurs du réseau cyclable régional. C’est un axe plat, direct, et donc un itinéraire privilégié pour de très nombreux cyclistes. Mais cette fréquentation importante met d’autant plus en évidence le déséquilibre de l’aménagement : à côté des quatre bandes de circulation automobile, les cyclistes et les piétons doivent partager un trottoir très étroit, et la cohabitation est loin d’être évidente aux heures de pointe.

Rue de la Loi pour tous

Aujourd’hui, les associations cyclistes profitent de ce moment symbolique pour transmettre au ministre de la Mobilité une pétition de 1086 signatures, afin de réclamer un réaménagement de la rue accordant plus d’espace aux cyclistes et aux piétons sur cette artère emblématique de la capitale. 

Cette pétition fait écho à un pique-nique citoyen organisé en août dernier sur la rue de la Loi alors en travaux et qui avait rassemblé quelque 400 participants. Le réaménagement de la rue de la Loi a également été plébiscité dans le cadre du projet My Bike World, qui a invité les citoyens à s’exprimer sur leurs attentes en matière d’aménagements cyclables à Bruxelles. 

La pétition

Je demande aux autorités bruxelloises un partage plus équilibré de l’espace public sur la rue de la Loi, afin d’y aménager de vrais trottoirs et de vraies pistes cyclables. 

► Il s’agit d’un axe cycliste principal en région bruxelloise, dont la fréquentation est en augmentation constante.
► Les piétons, très nombreux sur cet axe comptant trois stations de métro fortement fréquentées, méritent de larges trottoirs séparés de la circulation cycliste.
► La réduction de quatre à trois bandes de trafic correspond aux objectifs régionaux de réduction de la pression automobile et s’inscrit dans la droite ligne d’autres projets de réaménagement de l’espace public (piétonnier du centre, cyclabilisation de la petite ceinture, rond-point Schuman…).
► La réduction de la pression automobile sur cet axe pénétrant et l’encouragement des modes actifs va de pair avec les objectifs régionaux de lutte contre les changements climatiques et d’amélioration de la qualité de l’air.
► Il n’existe pas de véritable alternative à cet axe direct et plat.

7_logos

Florine Cuignet

10757 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ