La rue Belliard devait passer début mars sur trois bandes de circulation. Ce test, dont l'issue devait décider de l'ambition du futur projet de réaménagement de l'axe, vient d'être reporté... Un report sans date annoncée, qui sonne plutôt comme une annulation ! Pour le GRACQ, le maintien du test à courte échéance reste impératif : dans sa configuration actuelle, la rue ne permet en effet pas de réaliser des infrastructures correctes et pour les cyclistes, et pour les piétons.

Mai 2019. C’est en grande pompe que sont inaugurées les pistes cyclables de la rue Belliard. En guise de pistes, il s'agit de marquages au sol de part et d’autre de la rue, séparés du trafic par des blocs de béton. Pas très esthétiques, certes, mais l’aménagement n’est que temporaire : il permet de mesurer, durant deux ans, l’impact de la réduction de 5 à 4 bandes de circulation. 

Piste cyclable sur la rue Belliard

Mai 2021. Le test arrive à son terme et des plans sont élaborés afin de pérenniser les aménagements cyclables. Le projet révèle pourtant rapidement des problèmes majeurs :

  • l’espace récupéré permet tout juste de réaliser des pistes cyclables, mais pas d’élargir les trottoirs pourtant étroits (>2m), ni de verduriser l’axe.
  • L'absence de continuité apparue lors de la mise en œuvre de l’aménagement provisoire ne sont pas résolues dans la version définitive.  Les cyclistes et les piétons sont contraints de se partager, à certains endroits, un même espace étroit, et parfois sans protection vis-à-vis du trafic motorisé.

Pour le GRACQ, les compromis acceptables dans le cadre d’un projet temporaire le sont bien moins lorsqu’il s’agit d’investir dans un réaménagement définitif, ou à tout le moins pensé pour plusieurs décennies ! 

Rue Belliard - Piste et piéton

Le projet est également jugé trop peu qualitatif par l’Urbanisme, et Bruxelles Mobilité est invité à proposer un nouveau projet, dans une configuration à 3 bandes de circulation. Pour en vérifier concrètement l'impact sur la fluidité du trafic automobile (notamment sur la petite ceinture), ainsi que sur la circulation des cyclistes et des piéton, un nouveau test est programmé.  En cas de résultat positif,  Bruxelles Mobilité disposerait donc d’une plus grande marge de manœuvre afin de proposer un réaménagement de l’axe plus complet. 

Report ou annulation ?

Mais la mise en œuvre du test, initialement prévue durant les vacances de carnaval, a finalement été annulée, et reportée à une date ultérieure qui n'a pas encore été annoncée. Parmi les raisons avancées : les sommets européens à répétition en raison de la guerre en Ukraine, qui mobilisent régulièrement une bande de circulation sur Belliard, et surtout les mesures de circulation annoncées dans le Pentagone. En effet, à partir de la mi-août, la Ville de Bruxelles mettra en œuvre un nouveau plan de circulation ("maille Pentagone") destinée à réduire le trafic de transit dans le centre et à le canaliser préférentiellement sur la petite ceinture.

Certains voient déjà dans cette annonce une annulation pure et simple du test prévu. S'il est important que des éléments externes n'interfèrent pas avec les résultats du test, il ne peut être question de le reporter au-delà de la mise en œuvre de la maille Pentagone. Ces délais supplémentaires reportent tout projet de réaménagement, et laissent perdurer une situation temporaire peu satisfaisante. Le statu quo "à durée indéterminée" n'est pas une option, pas plus que le retour à la situation antérieure : le GRACQ plaide donc pour que le test soit reprogrammé le plus rapidement possible. 

Florine CUIGNET

17644 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ