Les citoyens sont actuellement invités à se prononcer quant à l'avenir du tronçon est du ring bruxellois. Au niveau du carrefour des Quatre Bras, notre association plaide pour le scénario "avenue de Tervueren nord", qui développe une vision à long terme destinée à répondre aux enjeux de mobilité, de sécurité routière et de préservation de la biodiversité. 

Dans le cadre des projets d'optimalisation du ring bruxellois, une consultation publique est en cours jusqu’au 14 janvier concernant plusieurs carrefours du tronçon est du ring, dont celui des Quatre Bras. C’est ce même carrefour qui a été au centre d’une polémique plus tôt cette année : le test de circulation initialement envisagé par la région flamande avait alors été purement et simplement annulé. Un test permet pourtant de tirer des enseignements précieux, et son rejet pur et simple sans motif valable reste, à nos yeux, difficilement compréhensible.

Une cicatrice béante dans la forêt de Soignes

Vitesse excessive, pollution sonore, traversées piétonnes dangereuses… L’avenue de Tervueren, comme de nombreux axes routiers de cette envergure, constitue un obstacle : non seulement pour les promeneurs et les usagers, mais aussi pour la faune sauvage

La piste cyclable actuelle est bien loin de ce qu’on peut attendre d’une cyclostrade : largeur réduite (moins de 2 mètres au lieu des 4 mètres nécessaires à ce type d’infrastructure), revêtement dégradé conjugué à une absence d’éclairage… 

Aperçu de la piste existante et d'un passage piéton dangereux.

Quatre scénarios sont à présent sur la table pour l'organisation du carrefour et l’emplacement de la future cyclostrade reliant Tervueren à Bruxelles. La décision qui sera prise nous engage sur le (très) long terme : l’alternative "avenue de Tervueren nord" est la seule à proposer une vision de long terme, apportant non seulement une réponse aux enjeux de mobilité, mais également de sécurité routière et de préservation du patrimoine naturel qu’est la forêt de Soignes. 

L’alternative "avenue de Tervueren nord"

Dans ce scénario, le trafic motorisé est regroupé sur les deux bandes de circulation côté nord, en préservant la capacité du carrefour. Les deux bandes de circulation côté sud sont converties en cyclostrade sur une partie, le reste étant réaffecté à l’espace forestier.

Cette option présente de multiples avantages :

  • Une forte diminution de l’emprise du trafic motorisé sur la forêt de Soignes et des nuisances associées,
  • Une sécurisation des traversées piétonnes (accès au tram ou aux quartiers sud de Woluwe-Saint-Pierre),
  • La réalisation d’une cyclostrade de qualité (largeur, revêtement, éclairage, pente, attrait) sans toucher à l’espace forestier. 

Ces avantages ne sont pas rencontrés de la même manière dans les autres scénarios, particulièrement dans celui consistant à maintenir les deux bandes de trafic dans chaque sens.
Nous appelons donc les autorités concernées à faire preuve d’ambition et à soutenir une vision de long terme, en tenant compte des facteurs qui impacteront, dans un avenir proche, notre mobilité (notamment le développement des alternatives à la voiture individuelle et la hausse des coûts liés à son utilisation).

Enquête (en ndls)

Accédez ici à la consultation publique 

Astuce : le lien vers le formulaire est accessible en bas de page "Via het online formulier".

En savoir plus 

CONTACT 

kraainem@gracq.org 

Les cosignataires de cette note 

► GRACQ - Les Cyclistes Quotidiens
► Natagora Bruxelles 
► Bruxelles Nature 
► Les Amis de la Forêt de Soignes
► Johanna - The way to walk 
► Heroes for zero
► Critical Mass Bruxelles 

Logo GRACQ (petit)                                                    

17238 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ