Reliquat d’une vision passéiste de la mobilité, le rond-point Montgomery et ses 4 bandes de circulation viennent de subir un léger lifting. Si on est encore loin de l’aménagement souhaité sur le réseau cyclable structurant, les cyclistes bénéficient malgré tout d’une sécurité renforcée. Et ce n’est pas du luxe...

La réorganisation du rond-point Montgomery à Woluwe-Saint-Pierre était attendue de longue date par les cyclistes. C’est que la traversée de ce rond-point à 4 bandes de circulation nécessitait une bonne dose de courage ! Les modifications proposées restent toutefois légères, car le projet ne fait pas l’objet, pour le moment, d’une demande de permis d’urbanisme. 

Le nouveau visage du rond-point Montgomery

Les grandes lignes du projet

Le projet sur lequel se sont accordées la Région et les trois communes limitrophes organise le rond-point sur 3 bandes de circulation, en neutralisant la bande centrale.

Les cyclistes ont quant à eux l’opportunité de traverser le rond-point :

  • Via l’anneau central, avec les véhicules : des marquages seront ajoutés sur la bande externe afin d’attirer l’attention des automobilistes sur la présence de cyclistes (en noir sur le diagramme). Les entrées/sorties bénéficient aussi de mesures de sécurisation. 
  • Via les latérales à l'extérieur du rond-point, en organisant des traversées permettant de les relier à vélo dans les deux sens. Les cyclistes seront toutefois tenus de céder le passage à chacune des traversées. Il ne s'agit pas de pistes cyclables : ces latérales continuent d'accueillir du trafic motorisé, mais purement local.

Rond-point Montgomery - traversées cyclistes via les latérales

Premiers retours...

En ce premier jour, les cyclistes restent très nombreux à circuler sur l'anneau central. Les quelques habitués interrogés sur place sont d'ailleurs formels : ils continueront d'emprunter le rond-point avec le trafic, une solution qu'ils estiment plus pratique et au final plus sûre. Quant aux automobilistes (relativement peu nombreux en cette semaine de congés scolaires) qui découvrent l'aménagement pour la première fois, ils cèdent très régulièrement leur priorité aux quelques cyclistes qui s'aventurent sur les nouvelles traversées. 

Sur le réseau structurant vélo, il est certain que les cyclistes attendent plus que du bricolage… Il est toutefois difficile de prévoir à quel terme un réaménagement complet du rond-point pourra être envisagé, au vu des nombreuses contraintes qui pèsent sur le dossier et des enjeux multiples (axe routier principal, réseau vélo structurant, présence du tram, perspectives urbanistiques, verdurisation…). Le GRACQ accueille donc favorablement ces mesures, qui permettent d'améliorer sensiblement la sécurité de l'ensemble des usagers.

Vers la résolution du chaînon manquant ?

Le rond-point Montgomery se situe sur le fameux "chaînon manquant" de l’avenue de Tervueren. On peut donc espérer que cet accord avec Woluwe-Saint-Pierre sera suivi, dans la foulée, d’un accord concernant la réalisation d’infrastructures cyclables sur la latérale sud de l’avenue de Tervueren.

Piste unidirectionnelle sur la latérale sud de l'avenue de Tervueren à Etterbeek

Le GRACQ plaide pour l’aménagement d’une piste bidirectionnelle, assurant ainsi une liaison cohérente avec le reste de l'avenue… mais le passage en force du bourgmestre d'Etterbeek, qui a fait réaliser, sans concertation aucune, une piste unidirectionnelle sur le tronçon etterbeekois, risque de compromettre cette option. Le GRACQ réclame donc que soit modifié l’aménagement mis en place sur Etterbeek afin de répondre aux besoins des cyclistes : l’aménagement unidirectionnel est régulièrement utilisé par les cyclistes dans les deux sens de circulation. 

Florine CUIGNET

17642 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ