Plusieurs fois par an, la piste cyclable du boulevard du Souverain, à Auderghem, se retrouve fermée à la circulation des cyclistes, à l’occasion d'événements organisés sur la berme centrale. La déviation mise en œuvre est loin d’être satisfaisante : le GRACQ demande, dans de tels cas, la conversion temporaire d’une bande de circulation en piste cyclable sur le boulevard du Souverain afin d’assurer la continuité et la sécurité des déplacements à vélo.  

Le boulevard du Souverain, à Auderghem, dispose d’une piste cyclable bidirectionnelle en site propre sur sa partie centrale. En dépit de son étroitesse, la piste séparée du Souverain enregistre une fréquentation importante : 1500 passages/jour, avec des pics de 2500 passages/jour et des pointes allant jusqu’à 330 passages/heure. Entre mai-juin 2021 et 2022, la progression est fulgurante : +45%[1].

piste cyclable du boulevard du Souverain à Auderghem

Plusieurs fois par an, des évènements festifs prennent place sur la berme centrale, et l’accès à la piste cyclable est alors interdit sur un tronçon de 300 mètres. Depuis plusieurs années, la commune met en œuvre une déviation qui emprunte des petites rues et franchit plusieurs carrefours. Cette déviation s’avère fort peu sécurisante pour des cyclistes peu aguerris (notamment des parents accompagnés de jeunes enfants) qui se retrouvent à devoir effectuer des changements de direction au milieu d’un trafic important.

La situation est loin d’être anecdotique : rien que pour cette année 2022, les cyclistes seront confrontés à 41 jours de fermeture de piste. Et, surréalisme à la belge, la déviation a elle-même été fermée aux cyclistes durant deux jours en juin dernier, à l’occasion d’une braderie.

Déviation de la piste cyclable du boulevard du Souverain à Auderghem

Un réseau vélo PLUS toute l’année

Le plan régional de mobilité Good Move ambitionne de réduire la pression automobile en encourageant l’utilisation des modes plus durables, notamment le vélo. Les infrastructures cyclables du réseau vélo PLUS – le réseau vélo structurant, dont fait partie le boulevard du Souverain – ont pour vocation d’assurer à toutes les personnes qui souhaitent se déplacer à vélo – aguerris comme débutants – des trajets sûrs et efficaces. Pour le GRACQ, il est impératif que cette sécurité et ce confort soient assurés tout au long de l’année, y compris à l’occasion de déviations occasionnelles. Ce qui n’est pas le cas actuellement.

Interdiction d'emprunter la piste cyclable du boulevard du Souverain à Auderghem

Le GRACQ plaide pour une déviation du tracé sur le boulevard du Souverain même, en convertissant temporairement une bande automobile en piste cyclable bidirectionnelle séparée du trafic. Cette solution permettrait d’assurer un tracé direct, continu et sécurisé. La Région semble favorable à cette solution, et propose de réaliser un test en ce sens sur cet axe régional. Un test auquel la commune oppose pourtant son refus, au profit d’adaptations à la déviation actuelle afin de conserver une solution “raisonnable” vis-à-vis du trafic automobile. Le principe STOP[2] – adopté tant par la région que par la commune – reste coincé au stade de la bonne intention...

Le GRACQ ne peut que déplorer que, dans ce dossier, la fluidité des déplacements en voiture continue à peser davantage que la sécurité des citoyens qui se déplacent à vélo.

GRACQ Auderghem - GRACQ Woluwe - GRACQ Watermael-Boitsfort

[1] Compteur passage des cyclistes (Souverain) https://data.mobility.brussels/fr/info/rt_counting/
[2] Le principe STOP opère une hiérarchisation entre les différents modes de déplacement, en accordant une plus grande priorité aux modes les plus durables et les plus universels : les piétons (Stappen), les cyclistes (Trappen), les transports publics (Openbaar vervoer) et enfin, les véhicules motorisés individuels (Privévervoer).

17562 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ