Ce dimanche 10 octobre le GRACQ s'est mobilisé aux côtés de 90 autres associations et de dizaines de milliers de citoyens pour réclamer à la Belgique un vrai plan climatique soutenu par toutes ses entités. Et ceci 3 semaines avant le début de la COP26 qui se tiendra à Glasgow.

Alors que dans trois semaines la Belgique se rendra à Glasgow dans le cadre de la COP26, elle n'a à ce jour toujours pas de feuille de route au niveau belge. La Coalition Climat, riche de ses 80 associations membres, appelait à une large mobilisation ce dimanche 10 octobre.

L'appel a été entendu et pas moins de 50.000 citoyens se sont retrouvés dans les rues de Bruxelles. Alors que les mobilisations citoyennes de ces dernières années sont parvenues à mettre le climat à l’agenda politique, la demande porte à présent sur la traduction des promesses politiques en actions concrètes.

État des lieux en quelques chiffres

  • Entre 2008 et 2020, près de 284 millions de personnes ont dû "migrer" à l’intérieur de leur propre pays suite à des catastrophes météorologiques.
  • En Wallonie, la facture des dégâts causés par les inondations du mois de juillet s’élèvera au bas mot à 3 milliards d’euros. À l’échelle mondiale, le coût de l’inaction climatique se chiffrera en trillions au cours des prochaines décennies.
  • Les scientifiques du GIEC1 considèrent désormais comme hautement probable que notre planète franchisse à court terme le seuil des 1,5°C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle.

L'heure n’est pourtant pas à baisser les bras: dans la lutte contre le dérèglement climatique, chaque dixième de degré compte.

Quelles sont les revendications?

En trois mots les revendications portent sur :

  • L'ambition: Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C demande plus d'ambition de la part de nos politiques. Les mesures et politiques adoptées pour la transition doivent être financées à hauteur de l’urgence, de manière juste et équitable.
  • La solidarité: La politique climatique doit être juste et solidaire puisque les personnes les plus touchées vivent souvent dans les situations et les pays les plus vulnérables.
  • La cohérence: Le système doit être réinventé dans son ensemble. Pour nous, pour les générations futures, pour l’ensemble du vivant. De la politique agricole au commerce international, en passant bien sûr par les questions de mobilité, tout est interdépendant. Nos ministres et gouvernements doivent donc travailler ensemble dans tous les domaines et prendre des décisions cohérentes qui donnent toujours la priorité à la viabilité de la planète.

Plus de 100 recommandations politiques ont été compilées au sein de Green New Deal: un large éventail de mesures pour guider les politiques dans le chantier colossal de la transition juste vers une société décarbonée.

Le GRACQ membre de la Coalition Climat

Photo @BelgaParce que le vélo fait partie de l'ensemble des solutions, que notre association se retrouve dans les valeurs et la démarche de la Coalition Climat, le GRACQ a rejoint la coalition en juin 2019.

Le vélo contribue à l'effort de diminution des gaz à effet de serre. Peu polluant, il pourrait à lui seul réduire de 10% les émissions dues aux transports urbains dans le monde d'ici 2050. Pour autant que de vraies politiques favorables à la mobilité alternative soient développées par les autorités publiques, en Belgique et ailleurs.

Participation à la marche

Une centaine de membres de notre association ont manifesté ce dimanche avec les couleurs du GRACQ, à pied et à vélo !

Un peloton de 50 cyclistes au départ de Court-Saint-Etienne et passant par Ottignies, Rixensart et Wavre a rejoint notre lieu de rendez-vous. Au total près de 500 citoyens ont manifesté à vélo, en ouvrant la marche aux dizaines de milliers de marcheurs.

à lire aussi

1 Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

16805 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ