Peut-être connaissez-vous CouchSurfing, un réseau international dont les membres acceptent de s’héberger mutuellement. Sachez que CouchSurfing possède son alter ego cycliste: WarmShowers, un service d’hospitalité réciproque entre cyclo-randonneurs du monde entier.

En adhérant à la communauté WarmShowers, vous acceptez d’héberger des cyclistes de passage dans votre région qui en feraient la demande. En retour, vous pouvez bénéficier vous aussi d’un logement gratuit lors de vos voyages à vélo à l’étranger. Si c’est un bon moyen pour voyager à moindre frais, WarmShowers doit avant tout être considéré comme un projet socio-culturel qui permet de partir à la découverte d’autres cultures, de faire des rencontres et de partager des expériences. “Honnêtement, au départ, notre motivation première était d’économiser de l’argent en logeant chez l’habitant, mais nous nous sommes vite aperçus que ce concept était tout à fait spécial, et cela a commencé à représenter bien plus qu’une option économique”, témoigne un couple au terme d’un voyage de dix-huit mois en tandem.

Un autre avantage, et pas des moindres: loger chez un cycliste local vous permettra de récolter une foule de renseignements utiles. Par exemple: la meilleure route pour rejoindre un endroit particulier, s’il est possible d’emprunter les transports en commun avec votre vélo, où vous procurer du matériel cycliste… Et si vous avez apprécié le séjour auprès d’un hôte, vous pouvez le recommander sur le site: une façon sympathique de le remercier de son accueil.

Lancé aux États-Unis en 2005, WarmShowers réunit aujourd’hui plus de 14 000 membres dans le monde entier, en Belgique également.

Florine Cuignet

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ