Suite à une étude mettant en évidence que plus de la moitié des trajets effectués en voiture à Malmö étaient inférieurs à cinq kilomètres, la ville suédoise a décidé de réagir en lançant en 2007 une grande campagne de promotion intitulée “no ridiculous car trips” (littéralement: “pas de trajets ridicules en voiture”). Reproduite depuis à chaque printemps, celle-ci encourage l’utilisation du vélo en lieu et place de la voiture pour de courts trajets.

Première étape : assurer une visibilité maximale à la campagne. Des groupes de cyclistes habillés d’orange ont arpenté les rues, un podium dressé dans le centre de la ville a permis à un cycliste de pédaler à la vue de tous… De quoi surprendre les passants ! Objectif réussi: une enquête menée au terme de la première édition a démontré que plus de la moitié de la population avait entendu parler de la campagne.

Les automobilistes ont de leur côté été invités à confesser le trajet le plus “ridicule” effectué en voiture. Avec, à la clef, un vélo à remporter pour l’auteur du trajet le plus risible. La Ville a également multiplié les petites attentions à destination des cyclistes via la distribution de couvre-selle ou de serviettes sèches en cas de pluie.

 

En marge de cette grande campagne de publicité, Malmö a poursuivi sa politique en matière d’aménagement. Aujourd’hui, on compte 420 kilomètres de pistes cyclables, mais aussi des “baromètres” cyclistes, des miroirs aux intersections où la visibilité est limitée, des glissières pour prendre appui aux feux, des pompes publiques, des détecteurs automatiques de cyclistes afin de leur assurer la priorité aux feux, une carte cycliste, un planificateur d’itinéraire en ligne, etc. Des détails qui ont toute leur importance: entre 1995 et aujourd’hui, la proportion de cyclistes à Malmö a grimpé de 20% à 30%.

Florine Cuignet

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ