Les étudiants de la périphérie de Groningen (Pays-Bas) sont prêts à délaisser le bus si on leur offre un vélo... électrique. C'est la conclusion d'une expérience pilote menée pendant un mois avec 170 étudiants habitant à l'extérieur de la ville, à qui l'on a prêté un vélo à assistance électrique (VAE).

Vélo électrique (Pays-Bas)Si les étudiants habitant à Groningen utilisent massivement le vélo, ce n'est pas le cas de ceux qui résident en périphérie. Ceux-ci empruntent davantage les transports en commun pour se rendre à leurs cours. Une situation qui contribue à la saturation des bus aux heures de pointe.

Comme le vélo classique ne semble pas une alternative séduisante au-delà de 6 kilomètres pour les jeunes, les pouvoirs publics ont lancé cette expérience de mise à disposition de VAE. Avec une certaine réussite, puisque l'utilisation du bus chez ces étudiants équipés est passée de 76% à 21% pendant le test. Leur avis sur la question : "si on nous en donne un, on est prêts à l'utiliser" !

Le VAE n'est pas destiné qu'aux séniors : les jeunes en sont fans aussi. Un seul hic : le prix, qui est peu abordable pour un étudiant. Une formule de leasing est toutefois à l'étude : un montant forfaitaire par mois, peu élevé, pourrait peut-être en décider plus d'un à passer de façon définitive à la mobilité électrique.

On constate toutefois que l'assistance électrique semble diminuer chez ces jeunes l'utilisation du vélo classique. Un effet secondaire à surveiller aussi de près !

Luc Goffinet

 

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ