En Belgique, l'an dernier, deux vélos vendus sur cinq étaient des vélos à assistance électrique (VAE). Si la tendance continue, ils pourraient bientôt supplanter les ventes de vélos classiques. Aux Pays-Bas, en 2015, les VAE représentaient déjà 28% des vélos vendus, et 57% du marché en valeur monétaire. Ils sont devenus la source majeure de revenus des vendeurs de cycles néerlandais.

2016 Vente Vélos Belgique

 

Si les vélos électriques sont dans l'air du temps, nul n'imaginait il y a peu que ceux-ci prendraient de telles parts de marché. La Belgique est d'ailleurs, en nombre de ventes par milliers d'habitants, le deuxième marché européen du VAE, juste derrière les Pays-Bas :

2016 vente vélos Europe

La bonne nouvelle pour le marché du cycle est que ces nouveaux vélos électrifiés tirent les ventes vers le haut. La valeur moyenne d'un vélo vendu aux Pays-Bas a en effet passé la barre des 1 000 €. De quoi redonner le sourire aux vélocistes et à l'économie, car petit à petit le marché du vélo neuf approche désormais le milliard d'euros chez nos voisins du nord.

Par contre, il n'existe pas encore de statistiques relatives aux sous-catégories de VAE, ni concernant les ventes de speed pedelecs qui peuvent atteindre les 45 km/h. Une ventilation régionale n'est pas non plus disponible, même si plus floue car les ventes se font bien au-delà des frontières régionales. On sait par exemple que les vélos cargos qui roulent en Wallonie sont majoritairement achetés en Flandre ou à Bruxelles (voire à l'étranger).

On notera également que l'acheteur de VAE n'est plus seulement un sénior, mais que  ce type de vélo séduit de plus en plus les actifs entre 30 et 55 ans, notamment dans les entreprises, où le vélo électrique a la cote.

Luc Goffinet

En savoir plus

10034 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ