Réaliser des itinéraires cyclables, c’est bien… Les baliser correctement, c’est encore mieux ! Le designer californien Joseph Prichard a développé une large réflexion sur la signalisation spécifique aux cyclistes.

Le designer estime que “pour être efficace, la signalisation vélo doit accomplir au minimum deux tâches : rendre les automobilistes conscients de la présence et des droits des cyclistes, et fournir aux cyclistes des informations utiles sur l’itinéraire. La plupart des panneaux vélo prennent en compte la première dimension (avec des résultats très variés), mais tous ignorent la deuxième. Quand on les compare aux panneaux destinés aux seuls automobilistes, tels les signaux autoroutiers, les défauts de la signalisation vélo deviennent flagrants.

Projet Better Bikeways
Suite à ce constat, Joseph Prichard a donc développé le projet Better Bikeways afin d’établir une signalisation efficace. Le modèle développé l’a été afin de fournir des informations de quatre types :

  • la navigation : indiquer l’itinéraire sur lequel se trouve le cycliste, ainsi que la direction et les distances.
  • l'avertissement” : destiné tant aux cyclistes qu’aux automobilistes, ce type de panneaux doit être vu de loin, il est donc le plus grand et le plus simple graphiquement.
  • la connexion : type de panneaux placé aux intersections avec d’autres itinéraires cyclables ou aux principaux arrêts de transport en commun, afin d’intégrer les itinéraires cyclables dans un réseau intermodal plus large.
  • les points d’intérêts: vélocistes, bureaux de poste, musées, etc.

Mathieu De Backer

9892 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ