En 2005, l’hôpital Frederiksberg à Copenhague a lancé un projet pour le moins original : un système de soins infirmiers à domicile, à vélo, à destination des personnes âgées. Une formule gagnante, tant sur le plan humain que financier, qui pourrait bien inspirer d’autres établissements hospitaliers.

Lorsque du personnel médical fait appel à l’hôpital pour des personnes âgées, les infirmières se déplacent à vélo jusqu’à leur domicile. Elles sont chargées d’évaluer l’opportunité d’une hospitalisation et, si cela ne s’avère pas nécessaire, elles sont habilitées à pratiquer les soins requis directement au domicile des patients. L’un des avantages majeurs de ce système est que les personnes âgées ne doivent pas souffrir inutilement le stress d’un séjour – ni même d’un déplacement – à l’hôpital. Ces visites à vélo auraient permis dans 82% des cas d’éviter l’hospitalisation !

Le second avantage est d’ordre financier, car cette organisation permet d’éviter de nombreux frais. Un jour d’hospitalisation coûte 460 €, et l’on estime qu’un patient est hospitalisé en moyenne durant trois jours. Les deux infirmières qui effectuent ces déplacements à vélo ont ainsi permis d’épargner 220 visites à l’hôpital, soit une économie de 305 000 €, à laquelle il faut encore ajouter les économies réalisées sur les frais d’ambulance (60 000 €).

Face aux résultats très positifs engrangés par le projet, d’autres hôpitaux envisageraient la possibilité de développer un système similaire au sein de leur propre établissement.

Florine Cuignet

SOURCE : BERLINGSKE

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ