La ministre de la Mobilité organise actuellement une consultation en ligne sur des mesures concrètes qui pourraient être prises en matière de sécurité routière. Parmi les propositions, il en est une que nous jugeons clairement contre-productive : l’obligation du casque pour les enfants (jusque 12 ans).

En vue des États Généraux de la Sécurite Routière, qui se tiendront le 15 décembre à Bruxelles, l'IBSR a été chargé d'organiser une consultation en ligne pour tester la "popularité" de certaines mesures sur lesquelles on pourrait légiférer. Si l'intention est tout à fait louable, nous nous étonnons cependant de la formulation de certaines questions, qui ne peut conduire le citoyen qu'à voter "oui" à l'idée proposée...

La question portant sur l'obligation du casque pour les enfants est-elle formulée comme suit :

Question casque EGSR 2015

Or les prémisses de la question sont biaisées : le casque n'offre qu'une protection partielle en cas de chute et n'est pas la mesure qui protège le plus le cycliste... L'apaisement des vitesses, la diminution du trafic, ainsi que la construction de cheminements cyclables sécurisés sont des mesures bien plus efficaces au niveau de la sécurité que l'imposition du casque pour les enfants. Hélas, aucune de ces mesures n'est proposée à la consultation populaire par la ministre de la Mobilité.

Une obligation contre-productive

Dans les pays où le casque est devenu obligatoire, on a observé à plusieurs reprises une stagnation, voire une diminution de la pratique du vélo, qui annihile tous les effets positifs sur la santé vantés par la mesure pro-casque. L’inactivité physique, qui résulte de la baisse des déplacements à vélo, entraîne une série de maladies dites "de société", sans commune mesure avec la (petite) diminution des traumatismes observés. L'effet global sur la santé est donc négatif.

Si nous trouvons bien sûr que le port du casque est une bonne idée pour les enfants et que nous le recommandons, nous restons opposés à toute obligation. Surtout quand celle-ci risque d'ouvrir la voie à une obligation généralisée du casque pour tous.

À vous de jouer !

Afin de lutter contre cette fausse bonne idée du casque obligatoire, nous vous appelons à participer au sondage en ligne. Nous sommes conscients que la réponse à ce problème n’est pas nécessairement manichéenne, et qu’elle mérite un débat. Mais la façon dont elle est formulée sur le site de la consultation est tellement dépourvue de nuances que nous ne pouvons l'accepter telle quelle.

Je réagis !

Luc Goffinet


À lire aussi...

10691 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ