Des "autoroutes cyclables"... Derrière ces mots un peu antagonistes se cachent des itinéraires rapides, sûrs et confortables pour les cyclistes, sur le modèles des fietssnelwegen aux Pays-Bas. Si le concept reste un vague et lointain projet pour certains, la capitale danoise s’apprête quant à elle à créer ses premières voies express pour cyclistes.

La politique volontariste de Copenhague pour rendre ses rues accessibles aux vélos s’est avérée payante: on compte pas moins de  36 000 cyclistes chaque jour sur Nørrebrogade, la voie la plus fréquentée… Ce qui ne manque pas d’engendrer bouchons et accrochages aux heures de pointe. Pour faire face à ce problème de congestion cycliste tout en continuant à développer son potentiel cyclable, Copenhague mettra en chantier dès l’an prochain son projet d’autoroutes cyclables.

Copenhague

La municipalité ambitionne de convaincre 50% des navetteurs de la périphérie de gagner le centre à vélo d’ici 2015, contre 37% actuellement. Pour ce faire, une enveloppe d’une dizaine de millions d’euros supplémentaires a été dégagée pour 2011. Sur Nørrebrogade, les pistes actuelles seront élargies jusqu’à quatre mètres dans les deux sens, et la voie centrale sera exclusivement réservée aux bus. Trois liaisons express (de 15 km à 20 km) relieront les banlieues au centre de la capitale d’ici 2012. Des arrêts seront prévus le long des voies avec la possibilité d’y effectuer de menues réparations, de se désaltérer, ou de recharger son vélo à assistance électrique. Tout sera mis en œuvre pour faciliter le parcours des cyclistes, au détriment des automobilistes invétérés.

D’autres villes danoises devraient également ce lancer dans cet ambitieux projet d’autoroutes cyclables: Odense, Arhus et Aalborg.

Florine Cuignet

9950 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ