La pollution de l’air a un impact important sur notre santé et sur l’environnement. On estime ainsi que, chaque année, 12 000 Belges décèdent prématurément des suites de la mauvaise qualité de l’air en Belgique1, et ce sans compter la réduction de la qualité de vie et les pertes économiques liées aux maladies qui en résultent.

La pollution de l’air, un vrai problème en Belgique et à Bruxelles

Le transport routier (et principalement les voitures au diesel), responsable de près de 40 % des émissions de particules fines, est une importante source de ces polluants. Ce phénomène est d'autant plus important dans les grandes villes, où le réseau urbain très dense et souvent surchargé peut mener à des concentrations de polluants parfois élevées.

Bruxelles n’est pas épargnée par ce problème. De récentes études estiment ainsi que chaque année, environ 632 Bruxellois décèdent prématurément à cause de l’air de mauvaise qualité qu’ils respirent quotidiennement2. Notre capitale, mondialement connue pour ses embouteillages, a en outre récemment été mise en demeure par la Commission européenne pour ses entorses systématiques aux normes de qualité de l’air européenne. 

Le GRACQ s’engage !

Pour évaluer les niveaux de pollution auxquels sont exposés les cyclistes bruxellois et les aider à emprunter les itinéraires les moins exposés, le GRACQ a décidé, en collaboration avec le BRAL, de participer à une campagne de mesure initiée par Bruxelles Environnement3.

À l'aide d'instruments de mesure portables, les volontaires du GRACQ sillonneront la capitale et certaines de ses artères les plus empruntées par les cyclistes afin de participer à un effort commun visant à cartographier les concentrations de black carbon dans la Région de Bruxelles-Capitale. Ces particules fines sont en effet un très bon indicateur des polluants émis par la combustion des carburants.

Intéressé-e ? À toi de jouer !

Si le sujet t’intéresse, n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis ! Une première rencontre entre les volontaires a eu lieu le 29 août afin de faire connaissance et discuter de nos objectifs communs, tandis qu’une seconde réunion aura lieu le 12 septembre prochain afin de mieux comprendre le fonctionnement des instruments de mesure que nous aurons à notre disposition. Les analyses de nos résultats et les conclusions du projet sont prévues pour début 2017.

Tu peux rejoindre la toute nouvelle mailing-list liée à ce sujet en contactant alexandra.jimenez@gracq.org et ainsi être tenu-e au courant des derniers développements.

Par la suite, le GRACQ envisage de mener d’autres actions sur cette thématique, au cours desquelles toutes les bonnes volontés seront les bienvenues !

1 - Selon des chiffres de l’Agence Européenne de l’Environnement : http://www.eea.europa.eu/fr/pressroom/newsreleases/de-nombreux-europeens-restent-exposes/mortalite-prematuree-imputable-a-la
2 - Selon le Plan bruxellois Air-Climat-Energie : http ://www.leefmilieu.brussels/sites/default/files/user_files/planacefr_ep_20150420.pdf
3 - Plus d’informations sur ce projet sont disponible en ligne : http://document.environnement.brussels/opac_css/elecfile/DEP%20Expair%20FR

8970 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ