Le GRACQ salue l'ambitieuse "Vision mobilité 2030" adoptée le mois dernier par le gouvernement wallon. Si nous souscrivons pleinement à son objectif de multi-modalité, et aux 5% de déplacements à vélo en 2030, nous sommes dubitatifs quant à sa concrétisation. Sans plan concret, et avec à peine 5 euros par an et par habitant dépensés pour le vélo, on ne voit pas comment le vélo pourrait prendre sérieusement son essor en Wallonie d’ici 13 ans.

Chaque wallon peut en effet constater qu’à part le RAVeL, doté d’un budget propre de 8 millions d’euro annuels et d’une enveloppe récente de 5,5 millions pour s’y connecter, les aménagements cyclables sur nos routes communales et régionales restent lacunaires, peu sécurisants et quasiment sans entretien… Ce n'est pas assez en tout cas pour inciter le citoyen wallon à délaisser sa voiture pour enfourcher un vélo. Et encore moins pour laisser ses enfants faire de même.

En plus d’un budget, nous sommes aussi en attente d’un plan vélo à la hauteur de cette "Vision 2030". Avec des mesures concrètes, qui font cruellement défaut pour l’instant. Si nous apprécions les initiatives du gouvernement, telles que le test gratuit de vélos électriques pour les citoyens wallons, les parkings vélo dans les centres sportifs, les connexions nouvelles au RAVeL, c’est toutefois largement insuffisant pour passer le cap des 1% de déplacements à vélo en Wallonie.

Nous attendons plus de soutien aux écoles, aux entreprises, aux citoyens qui font le choix du vélo. De même, pour une réelle intermodalité avec les TEC et la SNCB, il faut résoudre la question du parking sécurisé et de l’accessibilité à vélo des gares wallonnes. Le vol endémique de vélos empêche en effet actuellement les gens de laisser en toute confiance leur vélo dans un lieu public, il mérite une politique pour le contrer !

Et puis, une politique vélo efficace passe aussi par la concertation avec les usagers cyclistes. Or cette concertation reste inexistante dans pas mal de communes, et faible au niveau de la Wallonie, puisque la Commission vélo régionale, créée en 2011, ne s’est plus réunie depuis trois ans.

Sans changement de méthode et de budget sérieux, attendu depuis de nombreuses années par les cyclistes wallons, cette "Vision vélo 2030" pourrait donc hélas n'être qu’une belle idée politique dans l'air du temps.

Luc Goffinet

10170 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ