Au district des routes régionales d'Ottignies, le GRACQ est convié chaque année à donner son avis sur les travaux à effectuer. Cette consultation aboutit à une meilleure prise en compte des besoins des cyclistes dans cette zone. On espère voir bientôt se généraliser cette concertation entre le GRACQ et les directions territoriales des routes de Namur, Mons, Liège, Verviers, Arlon et Charleroi !

Au départ, c'est un chaînon manquant pour le vélo sur la N4 entre Corbais et Louvain-la-Neuve qui a donné lieu aux premières réunions, à l'initiative de deux étudiantes cyclistes. Cela a abouti, en 2013, à la création d'une piste cyclable marquée sur ce tronçon : un réel progrès pour se rendre à vélo à Louvain-la-Neuve, même si une piste séparée serait l'idéal à cet endroit.

Vu la bonne entente sur ce dossier entre les cyclistes et les fonctionnaires wallons du district d'Ottignies, la discussion s'organise maintenant pour toutes les routes régionales du district qui mériteraient un aménagement cyclable.

Suite à la dernière rencontre (du 18 mai 2016), de bonnes nouvelles peuvent être annoncées :

  • la N4, dans le Brabant wallon, sera entièrement pourvue de pistes cyclables d'ici 2017
  • un aménagement de la N25a semble également approcher
  • une machine pour entretenir et déneiger les pistes cyclables est en cours d'acquisition

Cette manière positive de travailler et les résultats concrets de la démarche ont motivé le Cabinet du Ministre Prévot et la manager vélo régionale à étendre ces rencontres cyclistes/fonctionnaires à toutes les directions territoriales des routes de la Wallonie. Au plus tard en 2017. 

Le GRACQ avec le SPW à Ottignies


Le GRACQ se réjouit de cette collaboration et espère se retrouver autour de la table ailleurs qu'à Ottignies, pour des résultats aussi encourageants. 

Luc Goffinet

9901 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ