La Belgique se place une fois encore en pole position des pays les plus embouteillés d’Europe, selon un classement publié ce mardi par le fournisseur de services d’info-trafic Inrix. Des encombrements routiers qui seraient à mettre en lien avec la santé économique de notre pays, toujours selon la société. Loin de se réjouir de cette première place, le GRACQ et le Fietsersbond rappellent que le vélo peut jouer un rôle de premier plan pour réduire les bouchons, qui représentent un coût non négligeable pour notre économie.

En 2012, l’automobiliste belge a perdu 59 heures dans les embouteillages. S’il s’agit d’une diminution de 12% par rapport à 2011, notre pays caracole toujours en tête du classement des pays européens les plus embouteillés. Inrix souligne cependant la corrélation qui existe entre le niveau d’encombrement automobile et la santé économique d’un pays. Doit-on se réjouir des interminables files sur nos axes routiers? Sûrement pas!

Bouchon Bruxelles

Les bouchons ne sont pas sans impacts sur notre économie. En termes de coûts directs, on estime que les embouteillages occasionnent une perte de 10€/h pour une voiture et d’environ 45€ pour un camion. Les pertes à l’échelle européenne se chiffreraient ainsi à 120 milliards d’euros par an. Et ce, sans compter l’impact du trafic routier en matière de santé, d’environnement, de sécurité…

Pour les associations cyclistes, c’est le signe qu’il devient toujours plus urgent d’accorder une réelle place au vélo en réduisant drastiquement la pression automobile… sans pour autant sacrifier notre économie. De nombreuses études ont en effet déjà démontré l’impact positif du développement du vélo en termes économiques. “Le vélo constitue une alternative concrète: il peut non seulement remplacer avantageusement un bon nombre de déplacements effectués à l’heure actuelle en voiture, mais il a également un rôle certain à jouer dans le secteur des transports, comme le prouve le projet européen Cycle Logistics”, soulignent les associations. On souhaite donc que la Belgique puisse être rapidement détrônée dans les futurs classement d’Inrix.

Éric Nicolas

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ