Promouvoir le vélo, c’est une chose. Encore faut-il pouvoir assurer aux personnes qui font le choix de se mettre en selle des conditions de sécurité suffisantes. Cela passe bien évidemment par des aménagements cyclables de qualité ainsi que par une sensibilisation des cyclistes (au respect du code de la route, à l’équipement…), mais aussi par la sensibilisation d’une série de personnes capables de favoriser, de près ou de loin, la pratique du vélo à leur niveau de compétence. C’est la raison pour laquelle le GRACQ organise le 18 novembre à Namur une Journée d’étude “Le vélo, bien sûr!”.

Celle-ci s’adresse aux professionnels, notamment aux responsables politiques communaux et régionaux, aux conseillers en mobilité du secteur public ou privé, aux gestionnaires de voirie, aux zones de police, aux aménageurs, aux auto-écoles… à la fois de Wallonie et de Bruxelles. L’objectif est d’engager l’ensemble des acteurs jouant un rôle dans la mise en œuvre d’actions aux niveaux locaux (et supra-locaux) dans une réflexion collective sur les pistes d’amélioration des conditions de sécurité des cyclistes. Il s’agira de valoriser des expériences positives et de diffuser des bonnes pratiques, afin de développer ou de systématiser des méthodes et des outils que les acteurs locaux peuvent s’approprier.

Dans un premier temps, l’évocation de l’accidentologie cycliste et des “bonnes pratiques” à l’étranger permettra d’ouvrir le débat sur trois axes importants de la sécurité cycliste: les enjeux liés aux sens uniques limités (SUL), les équipements et plus particulièrement le port du casque et, enfin, l’éducation à la sécurité. La seconde partie de la journée sera réservée à des ateliers thématiques: l’atelier “partage” (partage d’expériences et de l’espace public), l’atelier “aménagements” (consultation des usagers en amont), et enfin l’atelier “évaluation” (suivi du niveau de sécurité des cyclistes).

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du projet Sécurité routière mené par le GRACQ, au même titre qu’une série d’initiatives comme l’action éclairage, les Vélo-Trafic et, plus récemment, la sortie des vidéos Raph Ancel.

Aurelie Neumann

9899 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ