La "poignée hollandaise" est un geste simple qui permet aux automobilistes stationnés de voir les cyclistes en approche et d'éviter les accidents d'emportiérage. Le GRACQ La Hulpe lance une campagne de sensibilisation afin de les inciter à acquérir ce réflexe de sécurité.

Poignée Hollandaise

Dans le Brabant wallon, les rues des anciens villages sont étroites et de nombreuses chaussées manquent encore d’infrastructures cyclables alors que le nombre de voitures n’a cessé d’augmenter.

"Les statistiques montrent que les cyclistes courent un grand risque d’être heurtés par l’ouverture intempestive d’une portière lorsqu’ils se déplacent le long des voitures en stationnement" rappelle Julia Shewry, coordinatrice du GRACQ La Hulpe.

La poignée hollandaise est une pratique déjà courante au Canada et aux Pays-Bas. Elle consiste, pour le conducteur du véhicule stationné, à ouvrir sa portière de la main droite, ce qui lui permet de voir par-dessus son épaule si un cycliste est en approche. Le passager ouvrira quant à lui sa portière de la main gauche.

Du 15 au 21 décembre, le groupe de la Hulpe a distribué des flyers expliquant le principe de la poignée hollandaise ainsi qu'un ruban orange, couleur emblématique des Pays-Bas. Une fois attaché à la poignée de la portière, le ruban orange est un moyen mnémotechnique qui permet aux automobilistes d'acquérir et d'automatiser ce geste simple. Une vidéo est également diffusée sur les réseaux sociaux :

 

Rappel du code de la route (art. 28) : "Il est interdit d’ouvrir la portière d’un véhicule, de la laisser ouverte, de descendre d’un véhicule ou d’y monter, sans s’être assuré qu’il ne peut en résulter ni danger ni gêne pour d’autres usagers de la route, en particulier les piétons et les conducteurs de véhicules à deux roues."

Adoptez ce geste simple

► Attachez un ruban orange à la poignée intérieure de la voiture pour vous rappeler du bon geste

► Main droite sur la poignée de la portière et regard vers l’arrière

► L’expérience montre que l’automatisme s’installe après 30 jours de pratique

Si vous souhaitez prendre part à cette action et nous permettre de l'évaluer, merci d'envoyer un email à severine.vanheghe@gracq.org. Cela nous permettra de vous recontacter dans un mois pour savoir si ce geste est devenu un reflexe.

Plus d'infos

14359 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ