Quelles sont les grandes caractéristiques de notre système de mobilité et ses incidences environnementales ? Mais aussi, quelles solutions recommander à nos politiques ? Faites le plein d’arguments de qualité lors de cette formation donnée par la Fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW).

Système de mobilité - traficInformations pratiques :

Quand ? Samedi 14 avril, de 10h à 16h30
Pour qui ? Ouvert à tous
Où ? Liège à Urbagora - Rue Saint-Denis 10 - à 8minutes à pied de la gare de Liège Palais
GRATUIT pour les membres du GRACQ et d’IEW / 8€ pour les non membres
Formateurs : Pierre Courbe (IEW) et Véronique Hollander (IEW)

En cette année 2018, le GRACQ souhaite plus que jamais vous donner les outils pour mener vos actions pré et post électorales, en faveur du vélo. Ce samedi 18 avril à Liège, Pierre Courbe et Véronique Hollander d’IEW vous proposeront de nombreuses pistes de réflexion et d’argumentation. Ils aborderont avec vous 3 grands thèmes :

Environnement et mobilité 

Le système de mobilité qui s’est développé dans les pays industrialisés au cours de la seconde moitié du XXe siècle est largement basé sur le transport routier motorisé, tant pour les personnes que pour les marchandises. La consommation de matières premières et d’énergie que cela implique, de même que les pollutions diverses que cela génère, impactent la nature et l’environnement humain.

à (re)découvrez les faits et chiffres qui permettent d’objectiver cet état de fait et les différentes solutions à recommander pour migrer vers un système de mobilité durable.

Les zones à faible danger

En agglomération, le trafic routier dégrade fortement la qualité de vie. Pour y remédier, il existe actuellement deux grands types d’outils :

  • Outils pour renforcer la sécurité routière et la convivialité : les zones 30, les espaces partagés,…
  • Outils pour réduire la pollution atmosphérique : les zones à basses émissions (où sont interdites de circulation les voitures les plus polluantes).

IEW propose un autre concept, plus global : celui de zones à faible danger.

Dans ces zones, les voitures les plus lourdes et les plus puissantes seraient exclues car elles :

  • représentent un plus grand danger,
  • consomment plus d’énergie,
  • induisent souvent des comportements de conduite agressifs,
  • génèrent plus de pollution que des véhicules plus modestes.

Voiture et liberté - publicitéLa mythologie automobile

De nombreux mythes sont attachés à l’automobile. Ainsi, elle serait synonyme de liberté. On y serait en sécurité. Ou encore, la voiture propre serait LA solution aux problèmes de mobilité.

Prendre conscience de cette mythologie automobile et déconstruire les mythes qui la composent constituent de précieuse aides au passage à l’acte vers une autre mobilité. Que cet acte soit individuel (abandon de la voiture pour un autre moyen de transport, choix d’un véhicule mieux adapté à ses besoins, …) ou politique/collectif (développement de l’offre de transport en commun, amélioration des infrastructures cyclistes, …).

 

INSCRIPTION :

Merci de vous inscrire via le formulaire en ligne. Nous prendrons contact avec vous par e-mail pour confirmer votre participation.

Inscription en ligne

 

CONTACT : 

Alexandra JIMENEZ
formation@gracq.org
T 02 502 61 30

11132 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ