Les associations cyclistes belges (Fietsersbond / GRACQ) et TRAXIO expriment leur satisfaction que, dans les circonstances exceptionnelles actuelles, les réparations urgentes de vélos restent toujours possibles. Ces derniers jours, une grande incertitude a en effet régné quant à savoir si les réparateurs de vélos étaient autorisés ou non à travailler.

Le vélo reste un moyen de transport important pour de nombreuses personnes qui garantissent aujourd'hui nos soins de santé, notre alimentation, notre économie et nos fournitures essentielles. Celles-ci peuvent donc faire appel à des revendeurs et réparateurs de vélos, pour des réparations urgentes uniquement, et continuer ainsi à remplir leurs tâches socialement importantes. (*)

Réparation de vélo

Comme pour toutes les autres activités autorisées, la distance sociale doit ici aussi être strictement respectée. De même que les règles d’hygiène préconisées par le gouvernement belge.

On soulignera aussi que les réparateurs de vélos peuvent choisir librement de fermer complètement leur atelier, s'ils le souhaitent. Il n'y a donc pas d'obligation absolue de prestation de services.

Les associations cyclistes belges (Fietsersbond / GRACQ) et TRAXIO tiennent à remercier la Ministre des Affaires économiques Nathalie Muylle ainsi que le SPF Économie pour cette autorisation.

(*) pour un aperçu officiel des activités autorisées consultez la liste des activités incluses dans l'arrêté ministériel du 18 mars 2020

14756 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ