Faire Namur-Gembloux sur la N4 n'est pas une partie de plaisir pour qui le tente à vélo. C'est pourtant le moyen le plus rapide et le plus plat pour rejoindre ces deux villes. Fort de ce constat, le GRACQ de Gembloux, de La Bruyère et de Namur en ont fait leur cheval de bataille.

Avec la naissance du GRACQ La Bruyère en 2018, les trois groupes locaux du GRACQ se sont rapidement rassemblés autour d'une envie commune : examiner le meilleur moyen de faciliter les trajets à vélo entre Namur et Gembloux, rêvant même d'une “autoroute cyclable”. Avec l'objectif pragmatique d’améliorer ce qui existe plutôt que de créer une route vélo parallèle.

Actuellement, la nationale reliant Gembloux à la capitale wallonne (N4) est surdimensionnée par rapport au trafic qu’elle supporte. Elle pourrait donc sans problème céder de la place aux deux roues de manière sécurisée.

En 2019, trois réunions de concertation et trois visites de terrain sur la N4/N904 ont permis aux groupes locaux du GRACQ d'élaborer des propositions.

Pour ce faire, ils ont utilisé un logiciel libre (wikiloc) permettant d’enregistrer leurs tracés, leurs photos et leurs commentaires sur un plan. Les visites de terrain ont permis d'analyser les tronçons suivants :

  • Namur -> Gembloux, au départ de la gare de Namur jusqu’à la gare de Gembloux
  • Gembloux -> Namur, en incluant Ernage, entre les deux gares également
  • un troisième repérage pour le tronçon entre le rond-point des 3 clés (Gembloux) et Walhain

Suite à ces audits, un gros travail d'intégration des photos et des commentaires a été réalisé permettant de finaliser le dossier :

Quelle suite ?

Si le GRACQ remet souvent en question les mauvais aménagements cyclables, il s'efforce toujours de proposer des solutions réalistes et concrètes pour améliorer la sécurité des cyclistes. Ainsi, les trois groupes locaux du GRACQ Gembloux, La Bruyère et Namur présenteront leur dossier lors d'une rencontre conjointe avec les échevins de la Mobilité, des différentes communes, et des représentants des Directions Territoriales des Routes du SPW début 2020. En espérant qu'il sera bientôt possible de relier Gemboux à Namur à vélo en toute sécurité. Affaire à suivre !

Séverine Vanheghe

14359 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ