Le rond-point Montgomery a été le théâtre, ce mercredi matin, d’une grave altercation entre un chauffeur de bus et un cycliste. Le GRACQ et le Fietsersbond plaident pour davantage de formations "vélo" afin d’améliorer la cohabitation entre usagers mais dénoncent également l'absence d’infrastructure cyclable sur ce tracé du réseau cyclable "RER-vélo". 

En région bruxelloise, 3 personnes sur 4 estiment ne pas se sentir suffisamment en sécurité sur leurs trajets à vélo1. Et le comportement sur la route n'est pas étranger à ce constat : plus de la moitié des participants au projet "Ping if you care" ont rapporté des conflits avec d’autres usagers, et 11% d'entre eux ont même dénoncé des cas d’agression routière. Face à ce nouveau cas d'agression routière, nos pouvoirs publics se doivent de mettre en œuvre des solutions structurelles. 

Plus de formations au vélo

La formation est un élément central afin d’encourager les déplacements à vélo, et c’est l’une des priorités que les associations d’usagers cyclistes GRACQ et Fietsersbond défendent auprès des politiques. Ces formations doivent s’adapter aux différents publics-cibles, dont bien évidemment les conducteurs professionnels.

"Plus de formations au vélo, cela ne signifie pas uniquement former des cyclistes plus expérimentés. Il s’agit de former plus globalement des usagers, davantage conscients des risques, des enjeux de la cohabitation et du partage de la route."

Des aménagements en rade

Le manque d’infrastructure vient également se greffer à ce cas d'agression. Le rond-point Montgomery a des allures autoroutières : il est difficile pour un cycliste d’y trouver sa place, alors même qu’on se situe sur l’une des routes prioritaires du réseau "RER-vélo". Il s'agit également d'un lieu répertorié parmi les "zones à concentration d'accidents". 

L’agression survenue ce matin ne fait que pointer l’urgence d’un réaménagement sécurisé correspondant au degré de qualité que l’on peut attendre sur un tracé "RER-vélo". Les plans d’un aménagement "test" sur Tervueren, couplé à une réorganisation du rond-point Montgomery, existent pourtant et ne demandent qu’à être mis en œuvre. Ils font malheureusement face à un blocage communal, ainsi que le dénonçait le GRACQ il y a 15 jours à peine. 

Les 5 priorités du GRACQ & du Fietsersbond en région bruxelloise

1. Selon l'enquête "Thermomètre cycliste", GRACQ & Fietsersbond, 2017.
2. Ping if you care, rapport 2017

Florine Cuignet

12197 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ