Et si, sur ordonnance de votre médecin, votre abonnement au système de vélo en libre-service (VLS) était gratuit ? C’est, dans les grandes lignes, la proposition du maire de Strasbourg, où une expérience pilote devrait voir le jour en septembre prochain. L’objectif est de promouvoir, auprès de certains patients, la pratique d’une activité physique régulière et intégrée à la vie quotidienne.

velhop

Une phase d’expérimentation d’une durée d’un an devrait être lancée au mois de septembre prochain, impliquant une cinquantaine de médecins de l’agglomération. Il ne s’agit pas à proprement parler de “Vélhop sur ordonnance”, mais bien de prescrire une activité physique aux patients souffrant de certaines pathologies particulières (diabète, obésité, hypertension…). En fonction de la prescription médicale, un éducateur sportif de la Ville pourra orienter les patients vers le système de VLS strasbourgeois : cent abonnements d’un an au Vélhop seront délivrés gratuitement dans le cadre de l’expérimentation. Un des mérites principaux de cette initiative est sans conteste la mise en évidence du lien étroit qui existe entre mobilité et santé publique.

Interrogé sur la possibilité d’instaurer un système semblable avec le Villo!, le secrétaire d’État bruxellois à la Mobilité a qualifié l’initiative d’excellente et a marqué son intention de se renseigner plus en avant sur l’expérience strasbourgeoise.

Florine Cuignet

10571 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ