Que faire avec de vieilles cartouches d’imprimante usagées ? Pourquoi pas… une piste cyclable ? C’est en Australie, dans le parc national MacDonnell Ouest, qu’a été inaugurée une piste cyclable intégralement rénovée à partir de cartouches d’encre et de plastique recyclés.

Les 17km de piste ainsi réalisés relient Simpsons Gap, un site touristique du parc, à la ville toute proche d’Alice Springs. Une plateforme panoramique a également été construire dans le même matériau. Quelque 330 000 dollars ont été investis dans ces deux projets, une somme puisée dans le budget “tourisme” alloué par le gouvernement : le site accueille en effet chaque année plus de 120 000 visiteurs. Mais le ministre en charge des parcs et de la faune, Karl Hampton, y voit aussi l’intérêt des locaux : “Alice Springs possède une culture vélo assez développée, et à présent que la rénovation est achevée, les habitant vont pouvoir profiter d’un petit tour à vélo après l’école ou le travail, ou lors d’expéditions plus longues le week-end […]”.

Piste cyclable cartouches recyclées en Australie

Selon l’Université Nationale d’Australie, plus de 80% des cartouches d’imprimante usagées sont jetées dans des décharges, ce qui représente plus de 5000 tonnes de déchets. Or les matériau qui composent ces cartouches (aluminium, acier, plastique…) peuvent aisément être recyclés. Le choix de ce matériau recyclé en lieu et place de bois soulage donc les décharges d’une quantité considérable de déchets et permet de préserver des ressources naturelles. Les préoccupations écologiques serviront en outre les intérêts économiques : le ministre a d’ores et déjà déclaré que cette piste d’un nouveau genre serait plus résistante et réclamerait moins de maintenance.

Voilà en tout cas une piste cyclable qui aura fait couler de l’encre !

Florine Cuignet

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ