Les 10 000 habitants de Coutances, sous-préfecture de la Manche, peuvent depuis l’été dernier louer – en longue durée – des vélos à assistance électrique (VAE), bien pratiques dans cette ville au relief marqué. L’une des particularités ici est qu’au bout de quatre ans de location, le locataire devient automatiquement propriétaire du VAE, une belle carotte pour inciter à louer sur une longue période !

Suite à un petit sondage où une quarantaine de personnes s’étaient montrées intéressées, la Ville, avec l’appui financier de la Région Basse-Normandie et de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), a acheté cinquante vélos à assistance électrique afin de lancer son système de location longue durée. Deux types de vélos sont proposés, en fonction de l’autonomie qu’ils possèdent, pour des locations mensuelles, trimestrielles ou annuelles. Aucune caution n’est demandée, mais les locataires doivent assumer personnellement les conséquences d’un vol ou d’une dégradation. Un contrat d’entretien du vélo et de la batterie prévoyant deux révisions annuelles est compris dans la location annuelle. Sur les cinquante vélos proposés, trente-quatre font aujourd’hui l’objet d’un contrat annuel avec pour objectif l’acquisition automatique au bout des quatre ans, quatorze sont loués au trimestre et deux au mois.

VAE à Coutances

Ces locations sur des durées “courtes” permettent de tester les vélos avant de s’engager sur des durées plus longues tout en atténuant la charge financière que cela représente. L’ensemble du parc disponible est donc loué, et une dizaine de personnes sont sur liste d’attente, même en période hivernale. Les premiers retours des locataires sont très positifs. L’opération est financièrement intéressante :

  • pour les locataires qui peuvent acquérir un VAE en le payant en quatre fois pour un prix avantageux (à partir de quatre fois 180 €), entretien compris ;
  • pour la Ville, grâce aux subventions perçues et au montant des loyers.

Ce développement d’une offre de location s’accompagne d’un développement à venir des aménagements en faveur du vélo : nouvelles pistes, stationnement, signalisation, etc.

Article tiré de Transflash n°361, CERTU, mars 2011.

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ