Vous l’aurez sûrement remarqué, le vélo à assistance électrique (VAE) est en pleine expansion. C’est encore plus vrai au Japon, qui se classe n°1 des ventes de VAE par habitant. La popularité de ce nouveau type de transport ouvre la voie à de nouvelles perspectives : deux stations solaires pour VAE viennent de voir le jour dans deux gares de Setagaya, un arrondissement de Tokyo.

Les deux parkings sont recouverts d’une toiture de panneaux photovoltaïques (d’une surface de 46 m²) suffisante pour alimenter les batteries d’une centaine de vélos (chaque station en compte 40) ainsi que l’éclairage LED. Des batteries accumuleront l’énergie solaire non utilisée afin d’assurer l’alimentation du parking la nuit ou en cas de pluie.

Ce sont les Japonais de Sanyo qui sont à l’origine de ces installations, destinées à abriter les VAE développés par cette même firme : les Eneloop Bikes. La dernière génération de ces vélos s’est récemment distinguée lors d’un salon américain, notamment grâce à ses performances d’assistance (70% de l’énergie nécessaire est fournie par le moteur) et son système de charge lors du freinage et du pédalage.

Ce système de "parking solaire" n’est pas une première : Sanyo avait déjà réalisé une installation similaire l’an passé, pour la préfecture de Tokushima, mais celle-ci ne comptait que trois vélos. Un pas supplémentaire vient donc d’être franchi avec l’inauguration de ces deux nouveaux parking solaires, dont les vélos seront en libre-service.

Avec ce système, Sanyo espère prouver que son credo énergétique – la combinaison "création d’énergie propre - stockage - économie" – est pertinent tant du point de vue environnemental que commercial.

Florine Cuignet

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ